⚠️ ATTENTION ! Nous mettons à jour nos tarifs suite aux nouvelles annonces gouvernementales concernant les bonus écologiques ♻️

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

L’A10 met en place la recharge par induction pour les voitures électriques ?

Route électrique par recharge à induction

Les voitures électriques étant de plus en plus convoitées et présentes sur nos routes, il est important de s’assurer que les conducteurs aient une infrastructure de recharge disponible. Au 30 juin 2023, ce sont 101 681 bornes de recharges qui sont ouvertes au public, soit 37 135 bornes de plus par rapport à juin 2022. Mais, qu’en est-il des stations de recharge disponibles sur les autoroutes ? Aujourd’hui, 99 % des aires d’autoroutes concédées sont équipées de solutions de recharge, soit 366 sur 369. À savoir qu’une autoroute est concédée lorsqu’elle appartient à un groupe comme Vinci, ce sont les voies rapides où nous devons payer des péages. Cependant, en moyenne, les points de recharge supérieurs à 150 kW n’étaient libres que 82 % du temps en juin 2023.

Alors bien que les autoroutes soient déjà très bien équipées, Vinci souhaite mettre en place un système permettant aux automobilistes de se charger tout en continuant de rouler grâce à la recharge par induction des voitures électriques.

Table des matières

Comment fonctionne la recharge par induction pour voitures électriques ?

Un peu comme les téléphones portables, la recharge par induction est une charge sans fil. Cela permettrait aux conducteurs d’éviter de s’arrêter trop souvent sans avoir à investir dans une voiture électrique plus chère offrant une plus grande autonomie. Dans le cas des autoroutes, des bobines magnétiques seraient glissées sous le bitume faisant circuler un courant électrique et créant un champ magnétique permettant d’alimenter les batteries de votre véhicule électrique.

La startup Electreon, qui fournira au groupe Vinci le système par induction, a déjà entamé des projets comme celui-ci en Israël, en Suède, aux États-Unis et en Italie, où Fiat teste la recharge d’une petite 500 sur des parcelles de routes dédiées.

En France, les premiers tests seront effectués à partir de septembre 2023 à proximité de Rouen sur une piste fermée du Centre d’études et d’expertise sur les risques, la mobilité et l’aménagement (Cerema). Ce projet qui va être mis en place sur l’A10 s’étalera sur trois ans avec un budget alloué de 26 millions d’euros, et le soutien du plan public France 2030 via la Banque publique d’investissement.

Quels sont les avantages des routes électriques ?

Les “routes électriques” où les automobilistes pourront rouler tout en se rechargeant présentent de nombreux avantages.

Premièrement, cela permet de réduire le temps d’arrêt et le taux d’occupation des bornes de recharge sur les aires d’autoroutes. En parcourant une portion de route électrique, votre véhicule va être capable de parcourir une plus grande distance avant de faire une pause. Pour rappel, il est important de faire une pause toutes les deux heures lorsque vous prenez le volant. De plus, cela favorise l’utilisation de batteries moins lourdes et moins gourmandes en matériaux rares. Grâce à cette avancée, la mobilité électrique deviendra plus accessible pour les conducteurs encore septiques sur l’autonomie dont ils disposent.

De plus, c’est également un système permettant de promouvoir l’utilisation de camion électrique avec “une diminution significative de la taille des batteries des poids lourds faisant de longs trajets” a exprimé l’ancien dirigeant de Renault, Patrick Pelata.

Finalement, il s’agit d’une grande avancée dans la transition énergétique de la France en se tournant de plus en plus vers un monde électrifié et plus respectueux de l’environnement. Comme Patrick Pelata l’a souligné, cela représente « une décarbonation forte du transport routier de longue distance au fur et à mesure que l’électricité se décarbone en Europe ».

Existe-t-il des alternatives ?

D’autres alternatives à la recharge par induction des voitures électriques sur les routes sont actuellement en réflexion.

Le consortium suédois (un groupement de plusieurs entreprises) Elonroad, en train de développer un projet ou un rail est inséré sur le bitume pour permettre aux voitures électriques équipées de leur technologie de se recharger en roulant. Des tests sont effectués depuis 2019 dans le sud de la Suède.

Une troisième solution est pour le moment en phase de test en Allemagne. C’est celle qui aujourd’hui la plus avancée techniquement, elle fait appel à une caténaire, comme ceux que l’on voit sur les tramways. Cependant, elle ne permet d’alimenter que les poids lourds et non les véhicules électriques particuliers. De plus, des pylônes en bord de route sont nécessaires pour son fonctionnement et posent des problèmes de sécurité routière, selon un rapport rendu au ministère des Transports.

Ilona Soulage
Ilona Soulage

Entrons ensemble dans l'univers des véhicules électriques et bornes de recharge. Passionnée par la nouveauté, je vous accompagne dans votre transition écologique.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises