Offre 25 ans smart : Remise de 3 000€ sur la smart #3 et 4 000€ la smart #1, toutes finitions et options

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

Barème kilométrique : quelles indemnités ?

Seat mii electric

Barème kilométrique : comment calculer ses frais kilométriques ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Nous allons voir ensemble comment calculer les indemnités kilométriques pour les déplacements professionnels avec son véhicule personnel et quelles seront les évolutions.  Il convient aussi de s’intéresser au régime à adopter pour calculer son impôt sur le revenu.

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi
9h 12h30 · 14h 19h

À quoi correspondent les indemnités kilométriques ?

Les indemnités kilométriques sont une compensation financière de l’entreprise à une personne de l’entreprise utilisant son véhicule personnel dans un cadre professionnel.

Il faut bien faire la distinction avec le véhicule de société, qui comme son nom l’indique est la propriété de l’entreprise et mis à disposition d’une personne dans le cadre de ses fonctions.

Les indemnités kilométriques concernent donc un véhicule personnel n’appartenant pas à l’entreprise.

Cette compensation financière prend en compte différents facteurs :

  • Les frais de carburant
  • L’usure du véhicule
  • La dépréciation du véhicule
  • Les frais de réparation et d’entretien
  • Les primes d’assurances

Cette compensation financière ne prend pas compte :

  • les intérêts des prêts contractés lors de l’acquisition du véhicule
  • les frais de stationnement du véhicule (location de parking ou parcmètres)
  • les frais de péage d’autoroute  
  • les frais imprévus (réparations, accidents, etc.) sauf si ces accidents ont eu lieu pendant le déplacement professionnel.

Le barème forfaitaire kilométrique est désormais utilisable que vous soyez propriétaire ou non du véhicule utilisé. Si par exemple une personne de votre foyer fiscal est propriétaire de ce véhicule, vous pouvez utiliser le barème forfaitaire kilométrique.

Calculer les indemnités kilométriques 2024

Les indemnités kilométriques sont calculées en fonction de deux paramètres :

  • la puissance fiscale de la carte grise (rubrique P.6 de la carte grise)
  • le kilométrage effectué sur l’année civile

Pour calculer vos indemnités kilométriques, rendez-vous sur le simulateur en cliquant ici.

Le processus de calcul pour les indemnités kilométriques en 2024 pour les voitures électriques est simple et se déroule en deux étapes principales :

  • Appliquer le barème kilométrique standard : commencer par appliquer le barème kilométrique standard, qui prend en compte la puissance fiscale de votre véhicule et la distance parcourue à des fins professionnelles.
  • Ajoutez la majoration de 20% : une fois le montant calculé, ajoutez une majoration de 20% pour refléter l’utilisation d’un véhicule électrique.

 Exemple : supposons que vous possédez une voiture électrique de 4 CV ayant parcouru 6 000 km à des fins professionnelles. Le calcul sera : [(6 000 x 0,340) + 1 330] x 1,20 = 4 044 €.

Ce montant représente ce que vous pouvez déduire de vos revenus au titre des frais kilométriques déductibles pour l’année.

Quels frais sont couverts ?

Le barème kilométrique couvre de manière forfaitaire les éléments suivants :

  • La dépréciation du véhicule
  • Les frais de réparation et d’entretien
  • L’usure des pneumatiques
  • La consommation d’électricité pour les recharges
  • Les primes d’assurances

Attention ! Les intérêts d’emprunt, les frais de stationnement, et les péages ne sont pas inclus dans le barème, mais peuvent être ajoutés au montant calculé si justifiables.

Frais kilometriques 2020 : rubrique P.6 de la carte grise
Trouver la puissance fiscale de son véhicule

Le calcul des indemnités kilométriques respecte un barème mis en place par l’administration fiscale.

Puissance fiscale Jusqu'à 5 000 km De 5001 à 20 000 km Plus de 20 000 km
3 CV et moins
d * 0.529 * 1.20
(d * 0.316) + 1065 * 1.20
d * 0.370 * 1.20
4 CV
d * 0.606 * 1.20
(d * 0.340) + 1330 * 1.20
d * 0.407 * 1.20
5 CV
d * 0.636 * 1.20
(d * 0.357) + 1395 * 1.20
d * 0.427 * 1.20
6 CV
d * 0.665 * 1.20
(d * 0.374) + 1457 * 1.20
d * 0.447 * 1.20
7 CV et plus
d * 0.697 * 1.20
(d * 0.394) + 1515 * 1.20
d * 0.470 * 1.20

d = la distance parcourue en km pendant l’année.

Bon à savoir : le barème kilométrique a augmenté en 2024 de 5,4%. Cette revalorisation tient compte de l’inflation et de la hausse des prix du carburant pour les déplacements professionnels

Indemnités kilométriques et impôt sur le revenu

L’indemnité kilométrique permet à un salarié de déduire ses frais professionnels de sa déclaration de l’impôt sur le revenu. Ces frais professionnels incluent les frais de déplacements domicile-travail.

C’est un avantage fiscal pour les salariés contraints d’utiliser leur véhicule personnel dans le cadre de leurs fonctions professionnelles.

Il existe deux types de déduction pour l’impôt sur le revenu :

  • la déduction au forfait
  • la déduction des frais réels

La déduction au forfait

C’est une déduction forfaitaire au taux fixe de 10 % qui est automatiquement calculée sur votre salaire pour tenir compte de vos frais de déplacements.

Il existe des plafonds :

  • La déduction est au moins de 495 € pour chaque membre du foyer fiscal contre 437 € en 2023.
  • Le maximum est de 14 171 €  contre 12 502 € en 2023 pour chaque membre du foyer.

Le simulateur précédent n’est pas utile car directement calculé à partir de votre salaire

La déduction des frais réels

En faisant vos calculs, si vous pensez que la déduction au forfait ne couvre pas vos frais, vous avez le choix d’opter pour la déduction réelle de vos frais.

Pour être éligibles, vos frais kilométriques doivent être:

  • justifiés : vous devez conserver l’intégralité des documents et factures attestant la réalité des montants dépensés
  • payés pendant l’année 2019

Pour calculer le montant exact, se référer au barème de la partie précédente.

La déclaration de son impôt sur le revenu

La déduction au forfait

Dans le cas de la déduction au forfait, l’administration applique automatiquement la déduction forfaitaire de 10% sur vos salaires, vous n’avez rien à faire comme démarche.

La déduction des frais réels

Dans le cas de la déduction des frais réel, vous devez :

  • Indiquer le montant des frais kilométriques dont vous demandez la déduction
  • Détailler vos frais réel dans une note annexe, il est nécessaire de préciser leur nature et leur montant
  • Il est impératif de conserver l’intégralité des pièces justificatives (factures) pendant une durée de 3 ans

Les frais kilométriques pour une voiture électrique

Pour les véhicules électriques, la location de la batterie et les frais liés à sa recharge sont pris en compte au titre des frais de carburant et sont donc déjà inclus dans le barème.

En d’autres termes, vu que ce barème a été calculé pour des véhicules thermiques qui consomment du carburant, vous aurez un avantage conséquent avec ce calcul.

Exemple

Je possède un véhicule particulier électrique puissance fiscale de 3 CV que j’utilise pour faire mon trajet domicile-travail de 60km A/R par jour. 

Je travaille 200 jours dans l’année, je parcours donc 12 000km/an avec mon véhicule dans le cadre de mon travail.

Étant donné que la recharge d’un véhicule électrique est beaucoup moins chère (2€/100km) soit 240€.

Indemnités kilométriques = (d x 0,3) + 1007

= (12 000 x 0,3) + 1007

= 4 607 €

C’est un avantage considérable pour les conducteurs de voitures électriques étant donné que les chevaux fiscaux de ces véhicules sont très bas et que les véhicules consomment peu.

Adrien-Maxime MENSAH
Adrien-Maxime MENSAH

Croire en l'électrification des véhicules, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin vers sa transition écologique, pour cela je vous propose du contenu sur l'environnement de l'électrique.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises