⚠️ ATTENTION ! Nous mettons à jour nos tarifs suite aux nouvelles annonces gouvernementales concernant les bonus écologiques ♻️

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

Les futures voitures électriques jusqu’en 2030

Quelles seront les futures voitures électriques en circulation en 2030 ? Les ventes de voitures électriques sont déjà en forte progression en France (+35 %). Poussée par les politiques, la voiture électrique est au cœur de la stratégie des constructeurs automobiles. Beaucoup ont annoncé l’électrification de toutes leurs gammes de voiture. La gamme proposée au public sera de plus en plus fournie pendant que le diesel voit ses ventes s’effondrer.

Les prix baissent, les modèles se diversifient et les réseaux de bornes de recharge se densifient afin de satisfaire une demande plus forte. Plusieurs constructeurs automobiles ont exprimé leur projet de passer à des gammes entièrement électriques comme Mercedes et d’autre comme Smart a déjà effectué cette transition en 2020.

Alors, faut-il se lancer maintenant ou attendre la sortie des prochains modèles ? Nous avons examiné de plus près les futures voitures électriques qui vont inonder le marché dans les mois à venir d’ici à quelques années et les tendances auxquelles s’attendre.

Table des matières

Peugeot e-408

Une version 100 % électrique de la Peugeot 408 est prévue pour 2024, basée sur la plate-forme EMP2-V4 de la Peugeot e-308.

La batterie 400V et la chimie seront identiques entre les modèles 308 et 408 électriques, avec une capacité légèrement augmentée pour la 408 due à un empattement plus conséquent, visant près de 400 km d’autonomie sur le cycle WLTP.

Le moteur sera un synchrone à aimants permanents, fabriqué en collaboration avec le japonais Nidec, similaire à celui de la e-308, mais la puissance pourrait être limitée pour contenir le poids.

La e-408, prévue pour fin 2024, viendra en versions thermique, hybride rechargeable et 100 % électrique, pour concurrencer le Renault Arkana.

Peugeot e-408

Citroën Oli

Le Citroën Oli, dévoilé au salon Rétromobile, est plus qu’un simple concept-car pour susciter l’intérêt.

Au-delà de son design, il a été créé pour donner un aperçu des futurs plans de Citroën.

Bien qu’exubérant, comme l’a été la Citroën Ami, il témoigne de la capacité de la marque à oser l’originalité.  Ce concept roulant, aperçu dans les rues de Paris, est bien conçu, testant de nouveaux matériaux et des intérieurs spacieux.

Son but est d’offrir un véhicule abordable, envisagé autour de 20 000 €.

Malgré une conception carrée critiquée, l’accent est mis sur la légèreté pour économiser l’énergie, avec une autonomie prometteuse de 400 km grâce à une batterie de 40 kWh.

L’Oli a capté l’attention, tout comme l’avait fait la Citroën Ami, signifiant un succès d’image pour Citroën.

Toutefois, son avenir dans la gamme Citroën reste incertain, nécessitant une attente de trois ans pour voir si le concept évoluera en quelque chose de plus adoptable en masse.

Le design d’Oli pourrait influencer les futurs modèles de Citroën, alignés sur la vision de la marque pour des véhicules électriques abordables et durables.

Citroen Oli

Renault Scenic e-Tech

Renault enrichit sa gamme électrique avec le nouveau Scénic e-Tech, visant les familles nombreuses.

Offrant une autonomie de 610 km grâce à la plateforme CMF-EV et un pack de batteries de 87 kWh, le véhicule propose deux motorisations de 170 ou 220 chevaux.

Deux options de batteries, 60 ou 87 kWh, permettent des autonomies de 420 km et 610 km respectivement.

Le Scénic peut récupérer jusqu’à 230 km d’autonomie en 30 minutes avec une charge rapide.

Sa commercialisation est prévue dès 2024, bien que les prix restent indéterminés.

Renault Scenic e-Tech

Renault R5 e-Tech

Le prototype de la Renault 5 dévoilé début 2021 évoque le futur électrique de la R5, empruntant son allure de l’icône urbaine d’antan, avec un mélange subtil de tradition et de modernité. L’extérieur présente des phares carrés, des feux arrière verticaux et un logo Vasarely revisité, tout en intégrant des touches contemporaines comme un losange frontal plus proéminent, un bandeau lumineux reliant les feux arrière et des lignes légèrement plus musclées. Un petit « 5 » sur les antibrouillards avant sert de rappel nostalgique.

Bien que l’intérieur reste un mystère, un glimpse à travers le pare-brise révèle un affichage tête haute conséquent, probablement une caractéristique optionnelle. On peut aisément envisager un écran tactile central et des compteurs digitaux dans la future R5. Aucun détail sur les dimensions n’a été partagé, mais avec la R5 destinée à remplacer les modèles Zoe et Twingo, une longueur avoisinant les 4 mètres est présumée.

Sur le volet de la motorisation, la R5 Prototype affiche son caractère électrique, délaissant des éléments superflus comme la grille de calandre. Elle se distanciera de l’architecture de la Zoé, adoptant la plate-forme CMF-B/EV, bien que l’autonomie puisse être inférieure aux 395 km de la Zoé, en raison d’une nouvelle chimie de batterie. Toutefois, une autonomie d’au moins 300 km est envisagée pour rivaliser avec des concurrentes comme la Peugeot e-208 et la Fiat 500 électrique.

L’équipement envisagé sur la R5 électrique inclut un large affichage tête haute, surtout sur les versions haut de gamme. Y aura-t-il une variante luxueuse nommée Baccara ? C’est une supposition attrayante. 

Renault R5 e-Tech

Hyundai Ioniq 7

Hyundai continue de diversifier son offre électrique, suivant la Ioniq 5 et la berline distincte Ioniq 6, le grand SUV 7 places, Ioniq 7, fait son entrée.

Ce SUV rejoindra le Kia EV9 du groupe Hyundai Motors, incarnant une variante dans la gamme Hyundai.

Le Ioniq 7, initialement présenté comme le concept Seven en novembre 2021, maintiendra l’essence du design tout en adoptant des modifications pratiques comme des portes traditionnelles et une structure de caisse plus économique.

L’éclairage distinctif du prototype sera conservé, caractérisant la ligne « Ioniq ».

Actuellement, seul un prototype camouflé a été repéré, masquant les contours du véhicule.

Comme le Kia EV9, l’Ioniq 7 sera basé sur la plateforme électrique E-GMP, partagée également avec la Kia EV6, et proposera un habitacle spacieux réparti sur trois rangées, combinant des éléments de SUV et de monospace.

Il offrira des options de motorisation flexibles, avec des configurations à propulsion ou à traction intégrale, et la recharge ultrarapide 800V sera standard.

Le dévoilement officiel de l’Ioniq 7 est prévu pour début 2024, reflétant l’engagement continu de Hyundai dans l’électrification.

Citroën e-C3

Citroën a récemment dévoilé la ë-C3, une petite voiture citadine électrique, en visant la Dacia Spring. Le prix de départ de la ë-C3 est fixé à 23 300 €, et elle bénéficie d’un bonus écologique de 5 000 €, ce qui la positionne de manière compétitive face à la Dacia Spring. Elle est équipée d’une batterie de 44 kWh permettant une autonomie de 320 km, ainsi que des capacités de charge rapide. En comparaison, la Dacia Spring dispose d’une batterie de 26,8 kWh offrant une autonomie WLTP de 230 km.

La ë-C3 se distingue également par son moteur plus puissant, délivrant 83 kW soit 113 ch, tandis que la Spring propose 33 kW soit 45 ch en version de base ou 48 kW soit 65 ch en version Extreme. Citroën a choisi de mettre l’accent sur le confort avec sa Suspension Citroën Advanced Comfort et des dimensions augmentées. De plus, la ë-C3 offre diverses aides à la conduite, un équipement avancé et une intégration pour smartphone.

Stellantis, la maison mère, propose une gamme simplifiée avec seulement deux versions disponibles, nommées « You » et « Max. » Il est également prévu qu’un modèle de ë-C3 à autonomie réduite soit proposé au prix de 19 990 € d’ici 2025. Stellantis offre également une option de location pour la ë-C3 You à 99 € par mois, avec diverses incitations et réductions disponibles.

La ë-C3 devrait être lancée au début de l’année 2024, et pourrait faire face à la concurrence d’autres marques comme Fiat, Volkswagen, Renault, et bien sûr Dacia.

Audi A6 e-Tron

Audi a révélé des détails sur l’A6 Avant e-tron au Salon de Shanghai, indiquant son assemblage en Chine dès fin 2024 et sa vente en Europe en 2025.

Cette annonce s’inscrit dans l’extension des gammes électriques des constructeurs allemands, avec Audi suivant son modèle Sportback mi-2024.

L’A6 e-tron ne remplacera pas la version thermique actuelle, qui sera renouvelée sous un autre nom en 2025, les deux modèles coexistant jusqu’en 2030. Pour l’heure, le constructeur allemand n’a révelé que quelques spécifications techniques : 

  • Deux moteurs fournissant une puissance combinée de 476 ch et un couple de 800 Nm.

 

  • Accélération de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes, avec une vitesse de pointe de 250 km/h​​.

 

  • Construite sur la nouvelle plateforme électrique PPE qui vise à réduire le temps de recharge​​.

 

  • Bénéficie également d’une plate-forme technique inédite en 800 V​.
Audi A6 e-Tron
Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi 9h 12h30 · 14h 19h

Skoda Elroq

En prévision pour 2024, Skoda introduit l’Elroq, un SUV compact électrique, pivot crucial dans son parcours vers l’électrification. Ce crossover est destiné à marquer le passage entre l’esthétique Skoda actuelle et celle de l’avenir.

L’Elroq, la charnière de la métamorphose Skoda,
L’Elroq s’appuiera sur la plate-forme modulaire MEB du groupe Volkswagen, à l’instar de l’Enyaq. Il sera le précurseur des trois véhicules électriques que Skoda lancera entre 2024 et 2026, et l’un des premiers à arborer le nouveau logo et la typographie revus de la marque. Son allure se situera entre celle du Karoq et celle du concept Vision 7S, précurseur du grand SUV à sept places prévu pour 2026. L’Elroq se distinguera par un panneau noir en lieu et place de la calandre, abritant divers capteurs. Les feux de jour seront plus effilés comparés au Karoq, ressemblant à ceux du Kamiq, avec les phares principaux positionnés en dessous, le tout dans un design frontal adouci favorisant l’aérodynamisme et l’autonomie.

L’essor des SUV compacts électriques
L’interface du Skoda Elroq fera peau neuve par rapport au Karoq, s’alignant plus sur l’Enyaq. À bord, on retrouvera un tableau de bord numérique compact, un écran tactile central en hauteur et une réduction notable des boutons physiques.

Avec une stature d’environ 4,40 m, l’Elroq se positionnera entre le Peugeot e-2008 et le Kia Niro EV sur le marché. Dans la sphère électrique Skoda, il servira de trait d’union entre le futur modèle urbain succédant à la Fabia en 2025 et l’Enyaq, qui subira un relooking la même année. L’arrivée du Skoda Elroq est prévue pour octobre 2024, marquant un jalon significatif dans la stratégie d’électrification de Skoda.

BMW i5

La BMW Série 5 évolue en modèle 100% électrique, la BMW i5, en deux variantes : i5 eDrive40 et i5 M60 xDrive, avec des puissances et autonomies différentes.

L’eDrive40, de 340 chevaux, a une autonomie de 477 à 582 km, tandis que la M60 xDrive, de 601 chevaux, varie entre 455 et 516 km.

La recharge rapide permet d’atteindre 80% en 30 minutes.

L’intérieur inclut un écran tactile de 14,9 pouces et une sellerie vegan.

Disponible au printemps 2024, les prix débutent à 76 200€ pour l’eDrive40 et atteignent 107 500€ pour la M60 xDrive.

BMW i5 route
Vous ne savez pas quel modèle de voiture choisir ?

Mini Aceman

Mini est en phase finale de peaufinement pour son prochain petit SUV électrique, destiné à enrichir la gamme de la nouvelle Mini Cooper, qui est actuellement uniquement disponible en modèle 3 portes.

Prévu pour être lancé entre fin 2024 et début 2025, ce modèle nommé Aceman sera en concurrence avec des véhicules tels que la Fiat 600e, la Jeep Avenger et la DS 3 E-Tense.

Avec ses 5 portes, l’Aceman vient compléter l’offre de Mini, puisque la version électrique de la Mini Cooper est uniquement proposée en variante 3 portes.

L’Aceman, mesurant moins de 4,10 mètres de long, se positionne dans le segment B des petits SUV, rivalisant directement avec des modèles comme la Jeep Avenger et la Fiat 600e, tout en ajoutant une option 100% électrique dans ce segment.

Concernant sa motorisation, l’Aceman partagera probablement sa plate-forme et ses motorisations avec la nouvelle Mini Cooper, offrant des versions de 184 ch et 218 ch, alimentées par des batteries de 40,7 kWh et 54,2 kWh respectivement.

Une version sportive, conçue par la branche JCW (John Cooper Works) est également en préparation.

Le modèle sera exclusivement produit en Chine par Spotlight Automotive Limited, une joint-venture entre BMW et le constructeur chinois Great Wall, mettant en avant l’engagement de Mini dans l’électromobilité tout en étendant son empreinte sur le marché chinois en croissance.

Porsche Macan

Le Porsche Macan électrique est le fruit d’une collaboration entre Porsche et Audi, repose sur la plate-forme modulaire PPE, le positionnant comme un cousin technique du Q6 e-tron. Il promet une propulsion ou une transmission intégrale, avec une puissance pouvant atteindre plus de 600 ch et 1 000 Nm de couple dans sa version haut de gamme. Selon la version, deux emplacements du moteur arrière sont envisagés pour offrir une dynamique de conduite variée. Avec une batterie de 100 kWh et une tension de 800V, ce véhicule acceptera une charge de plus de 270 kW. Bien que son lancement soit initialement prévu fin 2023, la présentation officielle a été reportée au printemps 2024. Ce Macan électrique cohabitera avec le modèle actuel, tous deux étant produits à Leipzig, en Allemagne, illustrant ainsi l’évolution progressive de Porsche vers l’électromobilité.

Le style du Macan 2, typiquement Porsche, charme par ses courbes et surfaces lisses, sublimées par des « modelés » designers. Un changement est remarqué sur les flancs, avec une bande de plastique noir repositionnée plus haut. À l’arrière, le profil SUV coupé rappelle le Mercedes GLC Coupé, avec un fin bandeau lumineux reliant les optiques, temporairement dissimulé. Contrairement aux clichés précédents, une bande noire proéminente a cédé la place à un pare-choc plus traditionnel avec deux canules d’échappement bouchées, tout en conservant l’aileron escamotable du modèle thermique actuel.

porsche macan

Škoda vision E

Skoda souhaite lancer son propre SUV 100% électrique. Baptisé pour l’instant Vision E, le concept-car sera l’une des cinq nouvelles voitures électriques de Skoda à être sur les routes d’ici à 2025.

Elle repose sur les mêmes principes que la Volkswagen ID Cross et l’Audi e-tron Sportback. Il est donc probable qu’il ait une autonomie de 500 km.

En résumé, les années à venir s’annoncent très intéressantes pour les véhicules électriques. Petit bémol, ces innovations concernent encore très peu les utilitaires électriques, mais on n’est pas l’abri de surprises.

skoda vision e
Modèles Puissance Capacité batterie Autonomie Vitesse maximale 0 à 100 km/h
Peugeot e-408
115 kW (156ch)
NC
400 km
NC
NC
Citroën Oli
100 kW (136 ch)
40 kWh
400 km
110 km/h
NC
Renault Scenic e-Tech
125 kW (170ch)
60 kWh
420 km
150 km/h
9,3 sec
Renault R5 e-Tech
NC
NC
NC
NC
NC
Hyundai Ioniq 7
150 kW (204 ch)
77,4 kWh
507 km
NC
NC
Citroën e-C3
82 kW (109 ch)
42 kWh
320 km
107 km/h
NC
Audi A6 e-Tron
350 kW (476 ch)
100 kWh
700 km
250 km/h
4 sec
Skoda Elroq
100 kW (150 ch)
48 kWh
300 km
NC
NC
BMW i5
250 kW (340 ch)
83,9 kWh
477 km
193 km/h
6 sec
Anaëlle Babled
Anaëlle Babled

À travers la rédaction d'articles, j'aspire à accompagner les particuliers et les professionnels dans leur passage à l'électrique et promouvoir ainsi le développement de la mobilité douce.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Bonus de 4 000 €

Tesla Model 3 Highland Propulsion face

Profitez d’un bonus de 4 000 € pour l’achat d’une Model 3 Propulsion.

Offre valable du 23 février au 17 mars 2024, dans la limite des stocks disponibles et
sous condition de livraison avant le 30 mars 2024.

Nos experts sont à votre écoute pour vous faire bénéficier de ce bonus !