⚠️ ATTENTION ! Nous mettons à jour nos tarifs suite aux nouvelles annonces gouvernementales concernant les bonus écologiques ♻️

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

Voitures électriques : la fin du diesel en Europe ?

Voiture électrique avec borne

Les voitures électriques sont en train de supplanter les voitures diesel en Europe. En 2023, les ventes de voitures électriques ont dépassé celles des voitures diesel pour la première fois. Ce succès est dû à plusieurs facteurs, notamment les objectifs climatiques de l’Union européenne, les aides financières aux acheteurs de voitures électriques et l’amélioration des performances des voitures électriques.

Le diesel a longtemps été une option populaire en Europe, en particulier pour les véhicules utilitaires. Cependant, son image a été ternie par le scandale du Dieselgate, qui a révélé que de nombreux constructeurs automobiles avaient truqué les données d’émissions de leurs véhicules diesel.

De plus, les voitures diesel sont soumises à des normes d’émissions plus strictes que les voitures à essence. Cela a conduit à une augmentation du coût des voitures diesel et à une baisse de leur autonomie.

Les voitures électriques gagnent en popularité en Europe grâce à leurs avantages environnementaux, leur faible coût d’entretien et une conduite plus silencieuse. Ce succès est attribuable aux objectifs climatiques de l’Union européenne, aux incitations financières pour les acheteurs et aux progrès technologiques dans les batteries.

Table des matières

Vous souhaitez passer à l’électrique ?

Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.

Les facteurs qui contribuent au succès de l'électrique

Les objectifs climatiques de l'Union européenne

L’Union européenne s’est fixé des objectifs climatiques ambitieux, notamment la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici 2030 et la neutralité climatique d’ici 2050.

Pour atteindre ces objectifs, l’UE s’appuie sur une série de mesures, dont l’interdiction de la vente de voitures neuves à moteur thermique en 2035. Cette interdiction devrait contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports, qui représente environ 25 % des émissions totales de l’UE.

L’interdiction des moteurs thermiques est une mesure importante pour la transition vers une économie neutre en carbone. Elle devrait stimuler le développement du marché des voitures électriques et contribuer à améliorer la qualité de l’air dans les villes.

L’UE a également mis en place d’autres mesures pour soutenir le développement des voitures électriques, notamment des aides financières aux acheteurs de voitures électriques et des investissements dans les infrastructures de recharge. Ces mesures ont contribué à faire des voitures électriques une option plus attractive pour les consommateurs.

Les aides financières aux acheteurs de voitures électriques

D’ici à 2035, la vente de véhicules neufs à moteur thermique sera proscrite au sein de l’Union européenne. Ainsi, les options de choix en matière de voitures, qu’elles soient à essence, diesel, hybrides rechargeables ou électriques, seront considérablement restreintes.

Dans le cadre des efforts visant à réduire la pollution atmosphérique, de plus en plus de villes européennes, tant en France qu’en Allemagne, limitent l’accès aux véhicules les plus émetteurs de polluants.

Les aides financières à l’achat des voitures électriques sont un outil important pour stimuler la transition vers la mobilité électrique en Europe. Parmi ces aides, on trouve le bonus écologique, la prime à la conversion, location voiture électrique à 100 €

En France, les aides à l’achat des voitures électriques sont les suivantes :

  • Un bonus écologique, d’un montant de 5 000 € pour tous les véhicules électriques d’un prix inférieur à 47 000 €. Ce bonus est porté à 7 000 € pour les ménages dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 14 089 €.
  • Une prime à la conversion, d’un montant pouvant atteindre 5 000 € pour l’achat d’une voiture électrique neuve en échange de la mise à la casse d’un véhicule Crit’Air 1 à 5.

 

Ces aides sont cumulables, ce qui signifie qu’un acheteur peut bénéficier de l’ensemble de ces aides s’il remplit les conditions requises.

Par exemple, un ménage dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 14 089 € peut bénéficier d’un bonus écologique de 7 000 € et d’une prime à la conversion de 5 000 € pour l’achat d’une voiture électrique neuve d’un prix inférieur à 47 000 €. Au total, l’acheteur bénéficiera d’une aide financière de 12 000 €.

Ces aides ont permis de stimuler les ventes de voitures électriques en France. En 2023, les ventes de voitures électriques ont atteint 1,2 million d’unités en France, soit une croissance de 52 % par rapport à 2022.

Le gouvernement français prévoit de maintenir ces aides à l’achat des voitures électriques jusqu’en 2025. Cependant, il est possible que ces aides soient réduites ou supprimées à l’avenir, en fonction de l’évolution du marché des voitures électriques.

NB : Depuis le 15 décembre 2023, l’éligibilité d’un véhicule au bonus écologique dépend aussi de son « score environnemental ».

Suppression du bonus écologique en Allemagne

En décembre 2023, l’Allemagne a décidé de supprimer le bonus environnemental pour l’achat d’un véhicule électrique. 

Depuis 2016, Berlin subventionnait l’acquisition de véhicules propres, mais cette initiative a été interrompue en raison de contraintes budgétaires. 

Par conséquent, il n’existe désormais plus d’aide financière pour l’achat de véhicules électriques en Allemagne.

À lire : Top 10 voitures électriques les plus vendues en Allemagne 2023

L'amélioration des performances des voitures électriques

L’amélioration des performances des voitures électriques est une priorité pour les constructeurs automobiles européens, qui cherchent à les rendre plus attractives pour les consommateurs. En effet, les performances des voitures électriques sont encore souvent perçues comme un frein à leur adoption, notamment en raison de leur autonomie limitée et de leur temps de charge relativement long.

Plusieurs pistes d’amélioration sont explorées par les constructeurs, notamment :

  • L’amélioration de la technologie des batteries est la priorité absolue. Les batteries sont le composant le plus coûteux et le plus lourd des voitures électriques, et elles déterminent l’autonomie et le temps de charge du véhicule. Les constructeurs travaillent à développer des batteries plus performantes, avec une densité énergétique plus élevée, ce qui permet d’augmenter l’autonomie sans augmenter le poids du véhicule.

 

  • L’optimisation de l’architecture des voitures électriques peut également contribuer à améliorer leurs performances. Par exemple, l’intégration des batteries dans la structure du véhicule permet de réduire le poids et d’améliorer l’efficacité énergétique.

 

  • Le développement de nouvelles technologies, telles que la recharge ultrarapide ou la recharge sans fil, pourraient également permettre d’améliorer l’expérience de conduite des voitures électriques.

 

Les progrès réalisés dans ces domaines sont déjà tangibles. En 2023, la moyenne de l’autonomie des voitures électriques vendues en Europe était de 320 kilomètres, contre 250 kilomètres en 2020. Le temps de charge moyen est également en baisse, avec une moyenne de 8 heures pour une charge complète à domicile, contre 10 heures en 2020.

On peut s’attendre à ce que les performances des voitures électriques continuent à s’améliorer dans les années à venir. Les constructeurs automobiles européens ont annoncé des investissements importants dans la recherche et le développement de nouvelles technologies, et ils devraient parvenir à commercialiser des voitures électriques avec des performances comparables à celles des voitures thermiques.

L’amélioration des performances des voitures électriques est un facteur clé de leur adoption massive. En rendant les voitures électriques plus attractives, les constructeurs automobiles européens contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la qualité de l’air.

L'objectif de l'UE d'interdire les moteurs thermiques en 2035

En 2021, la Commission européenne a proposé d’interdire la vente de voitures neuves à moteur thermique en Europe d’ici 2035. Cet objectif a été adopté par le Parlement européen en juillet 2022 et par le Conseil de l’UE en juin 2023.

Cette interdiction vise à contribuer à l’objectif de l’Union européenne de neutralité climatique à l’horizon 2050. Les transports représentent aujourd’hui un quart des émissions de gaz à effet de serre de l’UE, et les voitures sont responsables d’une grande partie de ces émissions.

L’interdiction des moteurs thermiques en 2035 aura un impact majeur sur l’industrie automobile européenne. Les constructeurs automobiles devront investir massivement dans la production de voitures électriques, et ils devront également adapter leur réseau de distribution et de services.

L’interdiction des moteurs thermiques est une décision ambitieuse, mais elle est également nécessaire pour atteindre les objectifs climatiques de l’Union européenne.

Les avantages de l'interdiction des moteurs thermiques

L’interdiction des moteurs thermiques présente plusieurs avantages, notamment :

  • Elle contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui permettra de lutter contre le changement climatique.
  • Elle améliorera la qualité de l’air, en réduisant les émissions de polluants atmosphériques.
  • Elle créera des emplois dans les secteurs de la production et de la maintenance de voitures électriques.

Les défis de l'interdiction des moteurs thermiques

L’interdiction des moteurs thermiques présente également des défis, notamment :

  • Elle nécessitera des investissements importants dans la production et l’infrastructure de recharge des voitures électriques.
  • Elle pourrait entraîner une hausse des prix des voitures électriques, ce qui pourrait dissuader certains consommateurs de les acheter.
  • Elle pourrait avoir un impact négatif sur les emplois dans l’industrie automobile traditionnelle.

L’interdiction des moteurs thermiques est une décision qui a été prise pour l’avenir. Les constructeurs automobiles européens ont déjà commencé à investir dans la production de voitures électriques, et ils devraient être en mesure de répondre à la demande croissante de ces véhicules.

Les voitures électriques devront représenter 100 % des ventes de voitures neuves en 2035

Les voitures électriques devront représenter 100 % des ventes de voitures neuves en 2035, mais ce n’est pas tout.

L’Union européenne a également adopté une série d’autres mesures visant à promouvoir la transition vers les véhicules électriques. Ces mesures comprennent :

  • Une réduction progressive des taxes sur les voitures électriques.
  • Une augmentation des subventions aux voitures électriques.
  • Un renforcement des normes d’émissions pour les voitures thermiques.

Ces mesures devraient contribuer à rendre les voitures électriques plus accessibles et plus attractives pour les consommateurs.

Voici quelques éléments spécifiques qui pourraient se passer d’ici 2035 :

  • Les voitures électriques seront plus abordables. Les coûts de production des batteries devraient continuer à baisser, ce qui devrait entraîner une baisse des prix des voitures électriques.
  • Elles auront aussi une autonomie plus longue. Les progrès technologiques permettront de développer des batteries plus puissantes et plus durables, ce qui augmentera l’autonomie des voitures électriques.
  • Les infrastructures de recharge seront plus développées. L’Union européenne prévoit de déployer 3 millions de bornes de recharge publiques d’ici 2030.

Si ces tendances se confirment, les voitures électriques devraient devenir la norme en Europe d’ici 2035.

Voitures électriques : la concurrence avec la Chine

La Chine est un des leaders mondial de la production et des ventes de voitures électriques. En 2022, la Chine a produit environ 5 millions de voitures électriques, soit plus de la moitié de la production mondiale.

Les constructeurs chinois de voitures électriques bénéficient de plusieurs avantages sur leurs concurrents européens et américains, notamment :

  • Un soutien important du gouvernement chinois, qui a mis en place des politiques de subventions et de réglementations favorables aux véhicules électriques ;
  • Des coûts de production plus faibles, notamment grâce à une main-d’œuvre bon marché et à des chaînes d’approvisionnement intégrées ;
  • Un marché intérieur important et en croissance, qui permet aux constructeurs chinois de bénéficier d’économies d’échelle.

 

Ces avantages ont permis aux constructeurs chinois de prendre une position dominante sur le marché mondial des voitures électriques. En Europe, la part de marché des constructeurs chinois est passée de 2 % en 2020 à 8 % en 2022.

La concurrence des voitures électriques chinoises représente un défi majeur pour les constructeurs européens et américains. Ces derniers doivent s’adapter à la nouvelle donne et développer des stratégies pour rester compétitifs.

Voici quelques pistes que les constructeurs européens et américains pourraient explorer pour faire face à la concurrence chinoise :

  • Investir dans la recherche et le développement afin de réduire les coûts des batteries et améliorer l’autonomie des véhicules électriques ;
  • Développer des modèles de voitures électriques plus abordables et adaptés aux besoins des différents segments de marché ;
  • Renforcer leur présence sur le marché chinois, qui est le plus important marché mondial des voitures électriques.

Si les constructeurs européens et américains parviennent à relever ces défis, ils pourront continuer à jouer un rôle important sur le marché mondial des voitures électriques.

Voici quelques exemples concrets de mesures que les constructeurs européens et américains ont déjà prises pour faire face à la concurrence chinoise :

  • Le groupe Volkswagen a annoncé un investissement de 20 milliards d’euros dans la production de voitures électriques en Europe d’ici 2026.
  • Le groupe Stellantis va investir 30 milliards d’euros dans la production de voitures électriques d’ici 2025.
  • Le groupe Ford va investir 11,5 milliards de dollars dans la production de voitures électriques aux États-Unis d’ici 2025.

Ces investissements montrent que les constructeurs européens et américains sont déterminés à rester compétitifs sur le marché mondial des voitures électriques.

Les ventes de voitures électriques en Europe s'accélèrent

Les ventes de voitures électriques en Europe connaissent une accélération significative. En effet, les modèles électriques ont dépassé pour la première fois les véhicules diesel, ne représentant que 13,7% des ventes entre janvier et novembre 2023. 

Sur l’ensemble du premier semestre de 2020, les voitures électrifiées ont enregistré une progression de 76,9% par rapport à la même période de l’année précédente, avec 296 444 unités vendues. 

Cette tendance à la hausse se confirme également par les chiffres de ventes de voitures neuves en Europe. En 2022, 1 560 000 voitures électriques ont été immatriculées, représentant une part importante du marché automobile. 

Ces chiffres témoignent de l’engouement croissant des consommateurs pour les véhicules électriques, soutenu par des avancées technologiques et des efforts gouvernementaux et industriels pour promouvoir la mobilité durable.

Les principaux modèles de voitures électriques vendus en Europe en 2023 sont les suivants:

Ces modèles sont proposés à des prix de plus en plus abordables, ce qui contribue à leur popularité.

Conclusion

Les voitures électriques sont en train de devenir la norme en Europe. Elles sont désormais plus abordables, plus performantes et plus respectueuses de l’environnement que les voitures diesel.

L’interdiction de la vente de voitures neuves à moteur thermique en Europe d’ici 2035 va accélérer encore cette tendance.

Si vous souhaitez passer à l’électrique, Beev est le partenaire idéal pour vous. Nous proposons un large choix de modèles, à des prix abordables, et accompagnons nos clients dans leur transition vers la mobilité électrique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site web Beev.co ou contactez un de nos conseillers.

Avec Beev

Passez à la

Voiture électrique

ou installez votre

Borne de recharge

Pour les particuliers et les entreprises

Imane BENSALAH
Imane BENSALAH

Explorez avec moi la révolution de la mobilité durable à travers mes articles sur les véhicules électriques. Optez pour une conduite écologique et performante en passant à l’électrique. Prêt pour le changement ? Je vous accompagne dans cette transition vers une conduite plus verte !

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Bonus de 4 000 €

Tesla Model 3 Highland Propulsion face

Profitez d’un bonus de 4 000 € pour l’achat d’une Model 3 Propulsion.

Offre valable du 23 février au 17 mars 2024, dans la limite des stocks disponibles et
sous condition de livraison avant le 30 mars 2024.

Nos experts sont à votre écoute pour vous faire bénéficier de ce bonus !