Offre 25 ans smart : Remise de 3 000€ sur la smart #3 et 4 000€ la smart #1, toutes finitions et options

Acheter un véhicule utilitaire électrique en 2023 : tout ce qu’il faut savoir

vehicule-utilitaire-electrique

L’interdiction de la production et de la vente de véhicules thermiques  (à essence et diesel) à partir de 2035 a incité les entreprises à prendre des mesures pour passer à une flotte de véhicule utilitaires entièrement électriques. Avec la crise, le coût de la vie et l’inflation, la question est de savoir si les artisans et les TPE et PME sont  également en mesure de faire ce changement. Cela nécessite des investissements non négligeables.

Selon une étude de la Banque de France, les PME et les TPE ont des besoins de financement importants, mais ont des difficultés à accéder au crédit bancaire. Leur taux d’endettement est plus élevé que celui des grandes entreprises. Le gouvernement a mis en place un certain nombre de subventions pour les entreprises comme le bonus écologique. Ces aides leur permettent d’obtenir des prix réduits lors de l’achat. Des offres intéressantes pour les entreprises qui souhaitent équiper leur flotte automobile en utilitaires électriques.  

Beev vous propose de découvrir ses différents conseils, explications sur les quatre principales options qui s’offrent à leurs avantages et inconvénients d’acquérir un ou plusieurs véhicules utilitaires électriques. 

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi
9h 12h30 · 14h 19h

Présentation : les principaux avantages

Les entreprises ne sont pas épargnées par la vie de plus en plus chère. Elles sont nombreuses à chercher toutes les solutions pour réduire leurs frais. S’équiper d’utilitaires électriques est une solution, car leur coût de fonctionnement est relativement faible. En comparaison à un véhicule utilitaire léger dont le gazole coûte actuellement en moyenne 2 € par litre, Un modèle consommant en moyenne 9 litres, il peut parcourir environ une distance de 100 km

Ce qui séduit les entreprises, est que les propriétaires d’utilitaires électriques peuvent recharger leur fourgonnette directement sur le lieu de travail. Cela évite une perte de temps, d’autant plus que le coût d’une recharge oscille de 1,5 € jusqu’à 4 € environ pour 100 km en fonction du fournisseur d’électricité et du créneau horaire. Pour une voiture thermique, il est de 6 à 9 €. Dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, l’état s’est fixé un objectif de 7 millions de bornes installées en 2030.  Les entreprises doivent participer à cet effort global. Elles ont l’obligation légale d’équiper une partie de leur parking de recharges électriques accessibles à leurs employés. Pour encourager les Français à effectuer leur transition écologique, certaines villes de France proposent même des bornes de recharge gratuites au sein de leur agglomération. Une aubaine donc pour les entreprises. 

À lire aussi ⇒ Quel est le prix de la recharge pour une voiture électrique ?

Quels moyens s’offrent aux TPE, PME et artisans ?

L’acquisition d’un utilitaire électrique est une décision importante pour une entreprise. Si elles ambitionnent d’en acheter plusieurs, l’addition se chiffre à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Les entreprises disposent de différents moyens et alternatives pour financer leur projet. 

Chez Beev, nos experts automobile vous aident à trouver le véhicule électrique et la solution de recharge la plus adaptée à vos besoins.

Faites réaliser votre audit par Beev

Le crédit classique

La demande d’un prêt auprès d’une banque pour financer l’achat d’utilitaires électriques est une option. Il engage l’entreprise sur de longues périodes et peut-être très rapidement une source d’endettement. Il peut être lourd à supporter pour les TPE, PME ou  artisans qui n’ont pas encore une stabilité financière idéale. 

Un crédit a aussi un coût et de nombreuses charges s’ajoutent (mensualités, assurances). Il peut être moins intéressant si les taux d’intérêts sont très élevés par exemple. Autre risque, les véhicules perdent de la valeur sur le marché de l’occasion si l’entreprise veut s’en séparer. Des éléments clés à prendre en compte quand on sait que les entreprises de cette taille ont de nombreuses dépenses.

Mais faire un emprunt lui permet de garder des ressources financières. Elle peut  garder sa capacité d’investissement pour d’autres projets. Comme elle est propriétaire du véhicule électrique utilitaire, elle est libre de le revendre à tout moment. Un bon moyen de renouveller sa flotte automobile par exemple.

Les subventions et les aides financières

Pour encourager les Français à passer à l’électrique, l’État a instauré certaines mesures avec la loi mobilité . Elle a pour objectif de rendre les transports du quotidien plus faciles, moins coûteux et plus propres. L’enjeu est de réduire, d’ici à 2030,  37,5 % des émissions de CO2. Également, la loi Climat et Résilience instauré en 2021 engage l’État à respecter la baisse d’au moins de 55 % les émissions de Gaz à effets de serres d’ici à 2030. 

En plus de ces deux réglementations, il existe de la part des pouvoirs publics des subventions et des aides dédiées aux véhicules électriques professionnels : la prime à la conversion et le bonus écologique. Elles proposent de nombreux avantages financiers pour inciter à la transition écologique. Le site gouvernemental de la transition énergétique vous permet même de faire une simulation pour en savoir plus sur les aides et les montants auxquelles vous pouvez prétendre.

Bonus écologique

Le bonus écologique pour les entreprises est une subvention financière accordée par l’État français aux entreprises qui réalisent des projets ayant un impact positif sur l’environnement. Ce bonus peut être accordé sous forme de crédit d’impôt ou de subvention, selon le projet et les modalités de financement choisis. Le but de ce dispositif est de soutenir les entreprises qui investissent dans des technologies propres et des pratiques respectueuses de l’environnement, afin de contribuer à la transition écologique de la France. Les projets éligibles au bonus écologique pour les entreprises sont généralement ceux qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à économiser l’énergie ou à préserver la biodiversité.

Pour les entreprises désireuses de modifier leur flotte automobile en 2023, le bonus écologique est passé de 4 000 € à 3 000 € pour les véhicules particuliers et à 4 000 € pour les véhicules utilitaires légers (VUL), depuis le 1er janvier 2023. Comme dit plus haut, pour votre entreprise, il vous est tout à fait possible de cumuler ces deux aides avec toutefois des limites : pour les véhicules utilitaires électriques de classe 1, c’est 10 000 €, les véhicules utilitaires de classe 2 plafonnent à 12 000 € et les utilitaires de classe 3 ont une limite fixée à 14 000 €.

Type de véhicule Critères Personnes morales
Véhicule utilitaire
Motorisation électrique
40 % du coût d'acqusition dans la limite de 4 000 €
Véhicules particulières neuves
Motorisation électrique
27 % du coût d'acquisition dans la limite de 3 000 €

Achat à comptant

Cette solution pour financer un véhicule utilitaire électrique est la plus simple. L’achat d’une voiture électrique à comptant est moins coûteux à long terme que l’acheter à crédit, car vous n’aurez pas à payer des intérêts sur un emprunt. 

Les formalités administratives sont moins compliquées et moins longues que d’autres options de financement (demande de crédit, étude de solvabilité, garanties, frais de dossier). Il peut aussi profiter des aides et des subventions accordées par l’État.

Un achat à comptant coute chère et représente un investissement important pour les petites entreprises. Par exemple, le Peugeot e-Partner coûte 32 700 €, cela représente un investissement important, il peut être difficile de trouver les fonds nécessaires.

Location longue durée

La location longue durée (LLD) permet à une entreprise de louer un ou plusieurs véhicules utilitaires électriques pour une assez longue période. Le locataire paie un loyer mensuel pour utiliser le véhicule et est responsable de l’entretien et des réparations nécessaires pendant la durée de la location. Par exemple, un locataire signe un contrat de LLD (généralement de 12 à 60 mois) pour une Renault Van Kangoo E-Tech. Il paye chaque mois un loyer de 512 €/mois incluant :

  • la location du véhicule
  • l’entretien
  • L’assistance
  • La garantie perte financière
  • l’électricité requise à la recharge

À la fin du contrat, il a le choix de renouveler le contrat, de restituer ou d’acheter le véhicule à un prix négocié. 

Les véhicules utilitaires électriques sont d’ailleurs disponibles sur Beev en leasing

En savoir plus sur la Location longue durée

La LLD (location longue durée) est souvent utilisée comme une alternative à l’achat d’un véhicule électrique, car elle permet au locataire de profiter des avantages de la possession d’un véhicule électrique sans avoir à en assumer tous les coûts associés.

C’est un excellent moyen pour les entreprises de s’engager dans la transition vers les véhicules électriques sans les coûts d’acquisition élevés. En outre, la location longue durée offre également un certain nombre d’avantages en termes de flexibilité et de facilité d’utilisation. Les entreprises peuvent choisir parmi une gamme de modèles et de tailles de VUE pour répondre à leurs besoins spécifiques, et ils n’ont pas à se soucier de la maintenance ou de la gestion des batteries, car ces tâches sont généralement prises en charge par le loueur.

Il est important de noter que la location longue durée de VUE n’est pas sans risques, il faut être conscient des risques liés à la location de ces véhicules et s’assurer que les contrats de location incluent des clauses de couverture appropriées. Les entreprises peuvent également vérifier les incitations fiscales pour les véhicules électriques avant de prendre une décision pour évaluer les avantages financiers supplémentaires.

En résumé, la LLD pour véhicules utilitaires électriques est un choix de plus en plus populaire pour les entreprises en raison de la croissance de la demande pour des moyens de transport plus propres et plus durables, de la baisse des coûts d’acquisition et d’exploitation et de la flexibilité et de la facilité d’utilisation qu’elle offre. Il est important de vérifier les risques liés à la location et les incitations fiscales pour évaluer les avantages financiers supplémentaires.

Location avec option d’achat

La Location avec Option d’Achat (LOA) est un type de contrat de location de véhicule qui permet à une entreprise de louer un véhicule utilitaire électrique pendant une période déterminée, généralement allant de 12 à 60 mois, et d’avoir la possibilité d’acheter le véhicule à la fin de la période de location, ce qui en fait le gros atout de ce type de financement. L’entreprise paye donc une mensualité pour utiliser la voiture électrique et à la fin du contrat, elle a la possibilité de racheter le véhicule a un prix fixé à l’avance, souvent très intéressant. 

La LOA est une option intéressante pour les PME, TPE et artisans qui ne souhaitent pas s’engager pour l’instant. Ils ont la possibilité de conduire un véhicule flambant neuf sans avoir l’obligation d’en faire l’achat immédiat, mais peuvent le faire  à la fin de la période de location. La LOA est d’autant plus intéressante qu’elle permet de répartir les coûts d’entretien et de réparation sur une période plus longue et inclut aussi les taxes et assurances. Cette option de financement permet aussi aux petites entreprises d’avoir plus de flexibilité et de pouvoir renouveler leur flotte automobile beaucoup plus facilement sans avoir à s’inquiéter de la revente des véhicules utilitaires électriques de leur flotte automobile. 

Si vous optez pour ce type de financement, assurez-vous surtout d’avoir les capacités pour payer les mensualités. Beev vous recommande vivement de vous informer sur le cadre légal encadrant la LOA. Ne l’oubliez pas, vous n’êtes pas propriétaire du véhicule utilitaire électrique ! Enfin, assurez-vous d’être bien assuré, si ce n’est pas le cas :

  • Vous devrez payer les réparations ou les dommages causés à d’autres véhicules.
  • Si votre véhicule est endommagé ou détruit dans un accident ou un autre incident, les réparations ou le remplacement seront à vos frais, sauf si vous optez pour l’assurance perte financière.
  • En cas de panne, toute réparation ou remplacement de la batterie ou d’autres composants de votre véhicule sera à votre charge sauf si vous optez pour l’entretien et l’assistance du véhicule.

En savoir plus sur la Location avec option d’achat

Vous êtes un pro ?
Découvrez nos offres exclusives

Conclusion

L’achat d’un véhicule électrique à comptant nécessite un investissement important, et il est difficile de trouver les fonds nécessaires. Évaluer la situation financière de son entreprise et comparer les différentes options de financement avant de prendre une décision est fondamentale.

Il est important de peser les avantages et les inconvénients de l’achat d’un véhicule électrique à comptant, à crédit, en LLD ou en LOA avant de prendre une décision. Il peut être utile de se faire conseiller par un professionnel (banquier, courtier, etc.) ou de comparer les différentes options de financement pour trouver la solution la plus adaptée à votre situation. Chez Beev, nos experts sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous accompagner au mieux dans vos projets.

Picture of Adrien-Maxime MENSAH
Adrien-Maxime MENSAH

Croire en l'électrification des véhicules, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin vers sa transition écologique, pour cela je vous propose du contenu sur l'environnement de l'électrique.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises