Offre 25 ans smart : Remise de 3 000€ sur la smart #3 et 4 000€ la smart #1, toutes finitions et options

L’essor de la recharge de véhicules électriques en bordure de rue : quelles sont les tendances en 2024 ?

voiture-electrique-rue

En 2024, l’intérêt envers les véhicules électriques en France continue d’évoluer de manière impressionnante, illustrant l’engagement du pays vers une mobilité plus durable. L’année dernière, le marché des voitures électriques a atteint de nouveaux sommets, avec près de 300,000 unités vendues, représentant 16,8 % du marché total des véhicules neufs (un record dans l’histoire automobile française). 

Avec une infrastructure de recharge de plus en plus dense et technologiquement avancée, la recharge des véhicules électriques devient non seulement plus accessible, mais aussi plus rapide, répondant ainsi aux besoins des utilisateurs urbains et périurbains. Ce développement est crucial pour soutenir le nombre croissant de modèles en circulation, qui dépasse désormais le million en France.

Découvrez dans cet article comment ces avancées façonnent l’avenir de la mobilité urbaine et quelle ville française est à la pointe de cette transformation.

 

À lire aussi → Quels seront les défis des infrastructures de recharge pour les voitures électriques en 2024 ?

 

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi
9h 12h30 · 14h 19h

L'évolution des infrastructures de recharge en bordure de rue

Les progrès récents

La technologie de recharge des véhicules électriques en France a fait des avancées significatives. Parmi les innovations marquantes, la recharge rapide est devenue une priorité pour les pouvoirs publics, les opérateurs privés et les constructeurs, réduisant considérablement le temps nécessaire pour recharger une batterie. Les bornes de recharge rapide peuvent dorénavant recharger une voiture en aussi peu que 30 minutes, rendant le véhicule électrique plus pratique pour les usages quotidiens et les longs trajets.

 

En outre, la recharge sans fil gagne du terrain, bien que son adoption soit encore limitée en raison de coûts initiaux élevés et de l’intérêt modéré de certains constructeurs. Cependant, des entreprises comme Tesla sont à l’avant-garde, développant des technologies de recharge par induction qui pourraient bientôt devenir plus courantes.

 

Le nombre de points de recharge a considérablement augmenté, dépassant même le nombre de stations-service dans certaines régions, ce qui témoigne de l’engagement de la France envers la mobilité électrique. Des efforts ont été faits pour intégrer des sources d’énergie propre et renouvelable pour alimenter ces infrastructures, avec des initiatives visant à rendre l’énergie verte plus accessible et compétitive.

 

Des projets ambitieux comme celui du gouvernement français, avec le plan France Relance, visent à transformer chaque aire de repos sur les autoroutes en zones de recharge express, garantissant que les longs trajets en voiture électrique soient aussi pratiques que possible.

 

Ces progrès technologiques et l’expansion des installations montrent que la France est sur la bonne voie pour une transition réussie vers la mobilité électrique, avec des infrastructures qui répondent aux besoins croissants des conducteurs de véhicules électriques.

Les villes pionnières

Plusieurs villes françaises se démarquent par leurs investissements dans les infrastructures de recharge pour véhicules électriques, montrant leur engagement en faveur de la mobilité durable :

 

  • Paris : la capitale française a non seulement élargi ses ZFE, mais a aussi massivement investi dans l’infrastructure de recharge, notamment en bordure de rue, pour soutenir une transition rapide vers la mobilité électrique. La ville lumière est reconnue pour ses mesures strictes limitant la circulation des véhicules thermiques les plus polluants dans le centre-ville.

 

  • Lyon et Marseille : ces métropoles se suivent de près avec des initiatives similaires, (intégration d’infrastructures de recharge dans les plans de développement urbain) et en adoptant des réglementations visant à réduire la circulation des véhicules thermiques.

 

  • La-Roche-sur-Yon : ville innovante avec des solutions intégrées telles que des bornes de recharge dans les lampadaires, ce qui facilite l’accès à la recharge sans nécessiter de gros travaux d’infrastructure.

 

  • Aubervilliers : cette ville s’illustre par son approche proactive avec l’installation de stations de recharge rapide en partenariat avec des acteurs privés et publics, soutenant ainsi l’utilisation de véhicules propres même pour des courts arrêts.

 

Ces efforts sont soutenus par des programmes nationaux comme ADVENIR qui finance l’installation de bornes de recharge, encourageant ainsi les entreprises et collectivités à développer leurs propres réseaux de recharge. Ces initiatives locales s’inscrivent dans un contexte plus large où la France, avec l’aide de la Commission européenne et d’acteurs industriels, cherche à étendre son réseau de recharge pour faciliter une transition fluide vers la mobilité électrique.

Paris : focus sur une ville en tête

Paris se distingue comme un leader en matière d’investissement dans les infrastructures de recharge pour véhicules électriques. La ville a pris des mesures pour réduire la pollution et favoriser la mobilité électrique parmi les résidents et les visiteurs.

 

Quels sont les développements majeurs ? 

 

  • Extension des ZFE  : Paris a mis en place une seule ZFE qui couvre l’ensemble du périmètre délimité par l’autoroute A86. Cette ZFE métropolitaine inclut la Ville de Paris et les communes limitrophes. 

 

  • Investissements dans les infrastructures de recharge : La ville a augmenté le nombre de bornes de recharge publiques disponibles, du début de l’année 2023 à maintenant, le nombre de stations de recharge de très haute puissance a doublé.

 

  • Subventions et soutiens gouvernementales : Paris bénéficie du programme ADVENIR qui finance jusqu’à 40 % de l’installation de bornes de recharge, ce qui encourage les entreprises locales et les administrations à développer leurs propres réseaux de recharge.

 

Ces efforts font de Paris un exemple de transformation urbaine orientée vers une mobilité plus propre et plus durable, en anticipant les besoins croissants en infrastructures de recharge pour soutenir une flotte de véhicules électriques en expansion. La ville continue d’investir dans les technologies de recharge avancées et de promouvoir des politiques qui soutiennent la transition écologique, tout en améliorant la qualité de vie urbaine.

 

À lire aussi → État des lieux bornes de recharge : où en est son déploiement ?

Les bénéfices de la recharge accessible et abordable

Impact sur la transition écologique

Le développement des véhicules électriques, associé à une infrastructure de recharge adéquate, contribue significativement à la baisse des émissions de gaz à effet de serre. L’utilisation de l’électricité, surtout lorsqu’elle est produite à partir de sources renouvelables, réduit l’empreinte carbone des véhicules. 

 

Par exemple, le contenu carbone de l’électricité peut varier significativement en fonction de la source, allant de 78 g CO2/km pour l’énergie solaire à plus de 1 kg de CO2 pour le charbon. L’adoption d’un mix électrique renouvelable permet ainsi de minimiser l’impact environnemental des véhicules électriques.

 

L’absence d’émissions de polluants directes, tels que les oxydes d’azote et les particules fines des véhicules électriques, entraîne une amélioration notable de la qualité de l’air en milieu urbain. Cela contribue directement à une meilleure santé publique en réduisant les polluants atmosphériques liés au trafic routier. Cette amélioration est d’autant plus significative que les infrastructures de recharge encouragent l’usage accru des véhicules électriques.

 

Enfin, l’adoption de stratégies de recharge intelligentes, comme le pilotage de la recharge pendant les heures creuses ou l’utilisation de systèmes de gestion de l’énergie intégrés, optimise l’utilisation des ressources énergétiques et réduit la dépendance aux combustibles fossiles. Ces pratiques peuvent également améliorer l’efficacité du réseau électrique et favoriser l’intégration de davantage d’énergies renouvelables, augmentant ainsi les bénéfices environnementaux globaux.

Facilitation de la mobilité électrique

En France, le développement des infrastructures de recharge publiques a suivi de près l’augmentation du nombre de véhicules électriques sur les routes. En 2022, le ratio était d’une borne de recharge publique pour 8 véhicules électriques, surpassant l’objectif initial de la Commission européenne qui recommandait une borne pour 10 véhicules. 

Cette progression montre une réponse à la croissance rapide du marché des voitures électriques, avec un nombre de points de recharge qui dépasse désormais celui des stations-service traditionnelles. Cette densité accrue de bornes de recharge rend les véhicules électriques plus accessibles pour une utilisation quotidienne et pour les longs trajets, réduisant ainsi l’une des principales barrières à l’achat d’un véhicule électrique​.

 L’adoption de la recharge intelligente est un autre facteur clé qui facilite l’adoption des voitures électriques. Les systèmes de gestion intelligente de la recharge peuvent lisser la demande d’énergie, optimiser l’utilisation des ressources énergétiques renouvelables, et réduire les coûts d’énergie pour les consommateurs. Ces technologies permettent non seulement une meilleure intégration des voitures électriques dans le réseau électrique, mais elles rendent aussi l’utilisation des véhicules électriques économiquement plus avantageuse​.

​​Impact sur les utilisateurs

L’expansion des IRVE influence profondément les habitudes de déplacement des utilisateurs. Dans la plupart des foyers possédant un véhicule électrique, ce dernier devient le véhicule principal par la suite dans la plupart des cas. Elle met en avant une augmentation par rapport aux années précédentes, les utilisateurs ont plus confiance en la mobilité électrique grâce à l’amélioration de l’accès aux infrastructures de recharge.


Néanmoins, malgré une augmentation de l’utilisation des bornes publiques, la majorité des utilisateurs de véhicules électriques (85 %) continuent de recharger principalement à domicile. Cela souligne l’importance des infrastructures résidentielles dans l’intégration des voitures électriques dans la vie quotidienne des utilisateurs.

L'avenir de la recharge de voiture électrique en France

Tendances futures

Étendre et densifier les infrastructures de recharge

Les infrastructures de recharge en France devraient continuer à s’étendre de manière significative. Le gouvernement français a déjà atteint l’objectif de 100 000 points de recharge publics et vise désormais 400 000 points d’ici à 2030. Cette expansion est cruciale pour accompagner l’augmentation du nombre de véhicules électriques, avec des prévisions indiquant qu’ils pourraient représenter entre 20 % et 40 % du parc automobile français d’ici à 2035.

La recharge ultrarapide et sans fil

Les technologies de recharge rapide et ultrarapide sont en plein essor. Les bornes de recharge de 150 kW et plus, qui permettent de recharger un véhicule électrique en moins de 30 min, deviennent la norme. Par exemple, des initiatives comme celles d’Engie et Vianeo prévoient l’installation de milliers de points de charge ultrarapides d’ici à 2025.

 

La recharge sans fil, bien que moins répandue actuellement, est une technologie prometteuse pour l’avenir. Elle offre une expérience utilisateur améliorée en éliminant les câbles et en facilitant l’accès à la recharge, surtout dans les espaces urbains où le stationnement est limité. Des entreprises comme Tesla explorent activement ces technologies pour les intégrer dans leurs futurs modèles.

L’intégration des énergies renouvelables et gestion intelligente de l'énergie

L’intégration des énergies renouvelables dans les infrastructures de recharge est une tendance clé pour réduire l’empreinte carbone des VE. Les bornes de recharge alimentées par l’énergie solaire ou éolienne deviennent plus courantes, contribuant à une transition énergétique durable. En parallèle, les technologies de gestion intelligente de l’énergie, telles que les réseaux électriques intelligents (smart grids), permettent de maximiser l’utilisation des énergies renouvelables et de réduire les coûts de recharge pour les utilisateurs.

Développer les infrastructures de recharge dans les zones rurales

Alors que les zones urbaines bénéficient déjà d’une densité relativement élevée de bornes de recharge, l’attention se tourne maintenant vers les zones rurales. L’objectif est d’assurer une couverture nationale homogène pour faciliter les longs trajets et rendre la mobilité électrique accessible à tous. Des initiatives comme le projet « France Relance » visent à installer des bornes de recharge dans chaque aire de repos autoroutière, réduisant ainsi les « zones blanches » de recharge.

Innovations à venir

L’avenir des IRVE en France promet de nombreuses innovations pour améliorer l’efficacité et la disponibilité des bornes de recharge :

 

  • La recharge ultrarapide : ABB a dévoilé une nouvelle génération de chargeurs rapides, le Terra HP, capables de recharger un véhicule en quelques minutes seulement. Ces bornes, d’une puissance de 350 kW, sont destinées à être installées dans des stations de recharge le long des autoroutes et dans les grandes agglomérations.

 

  • La recharge bidirectionnelle : Le Vehicle-to-Grid (V2G), Vehicle-to-Home (V2H) et Vehicle-to-Building (V2B) permettent aux véhicules électriques de restituer l’énergie stockée dans leurs batteries au réseau ou à un bâtiment. Nissan et Mitsubishi sont pionniers dans ce domaine, avec des projets pilotes en cours en Europe et en Asie.

 

  • Les bornes de recharge dans les parkings souterrains : Q-Park prévoit d’installer 4 000 bornes de recharge dans ses parkings d’ici 2025, tandis que Total et Indigo lancent des stations de recharge rapide dans plusieurs parkings en France. 



  • Les bornes de recharge sans fil : La recharge sans fil, bien que toujours en phase expérimentale, est une technologie prometteuse pour l’avenir. Elle permettrait de rendre les bornes plus accessibles, notamment dans les zones urbaines denses où l’espace est limité.



À lire aussi → Les voitures électriques sont-elles l’avenir ?

Objectifs à long terme

Pour atteindre une mobilité électrique durable, le gouvernement français et les municipalités ont fixé des objectifs ambitieux alignés sur les engagements environnementaux et les besoins croissants en infrastructures de recharge.

Les objectifs nationaux en quelques chiffres

  • 100 000 points de recharge d’ici à 2023 : La France a déjà dépassé cet objectif en mai 2023 en installant plus de 118 000 points de recharge, dépassant ainsi les attentes initiales et posant les bases pour une expansion continue.

  

  • 7 millions de points de recharge d’ici à 2030 : Ce chiffre inclut à la fois les bornes publiques et privées, visant à garantir une couverture étendue et accessible sur l’ensemble du territoire. Cette ambition est soutenue par des incitations financières et des programmes de subventions pour l’installation de bornes de recharge dans les entreprises et les résidences.

  • Fin de la vente des véhicules thermiques neufs d’ici à 2040 : Dans le cadre de la Loi d’Orientation des Mobilités, le gouvernement vise à interdire la vente de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers utilisant des énergies fossiles, encourageant ainsi la transition vers des véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Quelles sont les initiatives locales et municipales ?

  • Zones à Faibles Émissions : Les grandes villes comme Paris, Lyon, et Marseille ont mis en place des ZFE pour réduire les émissions de CO2 et améliorer la qualité de l’air. Ces zones interdisent ou limitent l’accès aux véhicules les plus polluants, favorisant l’adoption des véhicules électriques.


Déploiement de bornes de recharge rapide : Des projets comme « France Relance » visent à équiper chaque aire de repos autoroutière de bornes de recharge rapide, facilitant ainsi les longs trajets en véhicule électrique. Des partenariats publics-privés, notamment avec des entreprises comme Total et Indigo, participent à cette expansion avec des installations prévues dans plusieurs parkings et espaces publics.

Quels sont les enjeux environnementaux et économiques ?

  • Neutralité carbone d’ici à 2050 : Alignée avec les Accords de Paris, la France vise la neutralité carbone en 2050. Cette transition implique une électrification massive du parc automobile et la promotion des énergies renouvelables pour alimenter les infrastructures de recharge.


  • Développement de la filière batterie : La stratégie nationale sur les batteries, intégrée au plan France 2030, vise à établir des méga-usines de batteries en France. Cette initiative soutient la production de deux millions de véhicules électriques par an et la création de milliers d’emplois dans le secteur des technologies vertes.

 

Conclusion

L’essor de la recharge de véhicules électriques en bordure de rue en France est donc un élément clé de la transition vers une mobilité durable. Avec plus de 118 000 points de recharge installés et des objectifs ambitieux pour 2030, la France se positionne comme un leader en Europe. Les innovations technologiques, les politiques publiques et les initiatives locales convergent pour rendre la mobilité électrique accessible et efficiente, soutenant ainsi la réduction des émissions de CO2 et l’amélioration de la qualité de l’air. Le futur de la mobilité électrique en France s’annonce prometteur, avec des infrastructures de recharge en constante évolution pour répondre aux besoins croissants des utilisateurs.

Picture of Adrien-Maxime MENSAH
Adrien-Maxime MENSAH

Croire en l'électrification des véhicules, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin vers sa transition écologique, pour cela je vous propose du contenu sur l'environnement de l'électrique.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

À lire aussi

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises