Beev – Votre voiture électrique en quelques clics

Canicule : quels effets sur votre voiture électrique ?

canicule voiture electrique

Avec des températures avoisinant les 40 degrés, en ce mois de juin, l’Hexagone connaît une période de fortes chaleurs. Et pourtant, cela n’empêche pas les Français de vouloir se déplacer et voir du pays, mais avec cette canicule, prendre la voiture peut vite se transformer en source d’inquiétude. Il est souvent difficile de savoir quels sont les bons réflexes à appliquer. Pas de panique, Beev est là pour vous !

Avec l’ascension des voitures électriques, leurs réactions face à la chaleur sont encore méconnues, surtout concernant leurs solutions de recharge. C’est pourquoi dans cet article, nous vous expliquons toutes les conséquences auxquelles vous pouvez vous attendre sur votre véhicule électrique. Nous vous donnons également quelques gestes simples à adopter qui vous permettront de rouler en toute tranquillité.

Obtenez une offre pour votre voiture électrique

Nos experts vous répondent avec le sourire.

Du lundi au vendredi : 9h - 12h30 · 14h - 19h

Appelez-nous !

Table des matières

La conduite des voitures électriques en périodes de hautes températures

Malgré les recommandations gouvernementales, prendre son véhicule pour se déplacer en période de fortes chaleurs relève parfois de l’obligation. C’est pourquoi il est important pour vous de vérifier l’état de votre véhicule avant de partir, et de savoir à quoi vous pouvez vous attendre en termes de performances. Mais rassurez-vous, votre voiture électrique ne vous fera pas défaut !

Chaleur et véhicule électrique : quels impacts sur ses performances ?

Qui dit chaleur en voiture, dit climatisation. Il faut commencer par savoir que toutes les voitures électriques sont équipées d’un système de climatisation, contrairement aux véhicules thermiques, surtout les plus anciens d’entre eux. Ceci dit, en utilisant l’air conditionné, vous demandez plus d’énergie à votre véhicule, ce qui impactera son autonomie

Dans un véhicule thermique, le moteur alimente la courroie accessoire, qui permet à la climatisation de fonctionner. Ainsi, lorsqu’elle est allumée cela demande plus d’efforts à votre moteur, qui va perdre en puissance. Il faut donc s’attendre à une perte de chevaux, plus ou moins importante, selon le cylindre de votre véhicule. Cela résulte aussi en une surconsommation de carburant de l’ordre de 0,4 litres /100 km sur autoroute et jusqu’à 2 litres/100 km en ville d’après l’agence de la transition écologique (ADEME).

 Sur les véhicules électriques, la perte en autonomie est réduite par rapport à celle subie en hiver, car si le chauffage nécessite en moyenne 3 à 4 kW, le système de climatisation consomme seulement  1 à 2 kW, ce qui correspond à 5 à 10 km d’autonomie en moins par 100 km.

La majorité des voitures électriques possèdent maintenant un système de pompe à chaleur réversible, ce qui permet à votre véhicule de se refroidir plus rapidement. En outre, ce système vous offre la possibilité de proposer un système de chauffage en hiver, et en même temps un système de rafraîchissement en été. Par exemple, avec les véhicules thermiques, on a l’habitude de démarrer le véhicule avant de réellement partir afin de pouvoir générer du froid. Avec votre véhicule électrique, vous profitez d’un système plus efficace et surtout plus économe. 

L'importance de vérifier ses équipements

Plusieurs composants de votre véhicule sont à contrôler avant tout départ, mais particulièrement en cas de canicule. Nous allons parler des éléments suivants : 

  • le liquide de lave-glaces, 
  • la climatisation, 
  • les pneumatiques. 

Premièrement, vous pouvez vérifier le niveau du liquide de lave-glace. Celui-ci peut s’avérer utile afin de toujours garder une bonne visibilité sur la route. Vous pouvez ensuite vérifier que votre système de climatisation fonctionne correctement. Celui-ci doit souffler de l’air froid après quelques minutes. Si vous notez une odeur désagréable lors de l’utilisation de votre système de climatisation, alors il vous faudra procéder à une désinfection grâce à un aérosol prévu à cet effet. Si l’odeur est constante, il faut peut-être changer le filtre à air de l’habitacle. La dernière chose à évaluer avant de prendre la route est l’état de vos pneumatiques. Vous pouvez contrôler le témoin d’usure qui se situe au milieu de la bande de roulement pour vous assurer que vos pneus disposent d’au moins 1,6 mm de gomme. Vous pouvez aussi contrôler la pression des pneus, cette opération doit être effectuée à froid. Par exemple le matin, après une nuit sans conduire. Pour connaître la pression des pneus, celle-ci est indiquée dans la portière côté conducteur. 

Astuce : Pour préserver votre système de climatisation des bactéries, pensez à éteindre la climatisation quelques minutes avant d’arrêter votre véhicule en laissant tourner la ventilation. Cela aura pour effet d’éviter la présence d’humidité dans les conduites d’air qui peuvent permettre aux bactéries de proliférer. Il faudra dans ce cas désinfecter vos conduites d’air avec un aérosol prévu à cet effet. 

Comme dit précédemment, l’air conditionné va être plus sollicité que d’habitude lorsqu’il fait chaud. Il est donc important de faire contrôler son système de climatisation. De plus, il faut le nettoyer en changeant les filtres, pour être sûr que des bactéries ne se développent pas.

Pour finir, les pneumatiques doivent être correctement gonflés. En effet, un pneu sous-gonflé demandera plus d’effort à votre moteur, cela mènera à une surconsommation du véhicule.

Offrez-vous une voiture électrique

👋Vous souhaitez passer à la voiture électrique ? Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.

Comment recharger sa voiture avec la canicule ?

Pour la plupart des automobilistes, il est simple de comprendre comment gérer son véhicule en cas de chaleur plutôt que de savoir comment les bornes de recharge vont réagir face au soleil. En constantes améliorations, ces dernières possèdent des caractéristiques techniques qui vont permettre à votre voiture de continuer à se recharger en toute sécurité.

Comment réagissent les bornes de recharge au soleil ?

Que ce soit à votre domicile, sur votre lieu de travail ou dans les espaces publics, les bornes de recharge sont, dans la plupart des cas, installées en extérieur. Il est donc légitime de se demander quel impact a le soleil et la chaleur sur son fonctionnement. 

Ses caractéristiques techniques offrent à la borne de recharge une très bonne étanchéité résistant au vent, à la pluie… Cependant, prenons l’exemple d’une infrastructure de recharge installée sur un parking de magasins exposée au soleil en pleine canicule, la chaleur aura un impact sur son fonctionnement. 

À savoir que les bornes de recharge les plus performantes conservent une capacité optimale jusqu’à 50°. 

Il est donc possible dans des circonstances extrêmes que la borne de recharge limite la puissance délivrée à la voiture pour éviter une surchauffe. Dans la plupart des cas cependant, s’il y a une limitation, celle-ci viendra de la voiture ou encore du réseau électrique avant de venir de la borne. Dans des circonstances extrêmes, il est en effet possible que le véhicule ne soit pas en mesure de recharger à sa vitesse maximum pour protéger sa batterie. Il est aussi possible que le gestionnaire de réseau demande aux bornes de limiter leur puissance, notamment les bornes ultrarapides en cas de situations météorologiques extrêmes qui impacteraient la résilience du réseau. 

N’hésitez pas à consulter notre article concernant la borne de recharge la plus rapide

Malheureusement, cela est trop peu représentatif de la majorité des infrastructures encore trop peu protégées. La loi d’orientation des mobilités (LOM) prévoit seulement l’équipement des bâtiments en solutions de recharge, mais aucune précision n’est faite concernant la protection de ces dernières. 

À titre personnel, vous pouvez faire attention à l’orientation du soleil lors de l’installation de votre borne de recharge, il est également conseillé de rajouter un toit protégeant votre infrastructure.

L'impact sur le temps de charge

Généralement, votre véhicule se charge plus lentement par temps froid que par temps chaud. La température de la batterie a une influence sur la puissance de charge. Ainsi, les batteries rechargent plus doucement lorsqu’elles sont froides, donc la chaleur peut faciliter et accélérer la recharge. Par exemple, pour recharger sur les bornes ultrarapides, certains véhicules pré-conditionnent les batteries en augmentant leurs températures autour de 50 degrés Celsius afin d’assurer la vitesse de charge la plus rapide.

Alors la canicule et la batterie de votre voiture pourrait être une bonne combinaison ? Oui, dans un sens, lorsqu’on oppose avec l’impact qu’a le froid sur la batterie, mais il faut le prendre avec précaution ! Si une borne de recharge est exposée à une température très élevée, elle risque de demander plus d’énergie à son système pour pouvoir charger votre véhicule. Les bornes de recharge sont équipées d’un système de sécurité qui ralentit la puissance de recharge en fonction de la température. 

Par conséquent, elle ne pourra pas fournir la même quantité d’électricité qu’habituellement, c’est pourquoi il est recommandé de prévoir un temps de recharge plus long sous fortes chaleurs. De la même façon, le véhicule électrique demandera plus d’énergie durant la recharge pour maintenir la batterie dans des températures de fonctionnement normale. En effet, lors d’une recharge rapide, la puissance élevée a tendance à faire chauffer la batterie qui devra être refroidi durant toute la session de recharge, résultant en une légère surconsommation lors de votre session de recharge. 

L'influence du chaud sur les batteries Lithium-ion

La batterie Lithium-ion, le matrice principale de votre véhicule électrique, peut être le cœur de vos préoccupations, surtout avec cette vague de chaleur. La batterie, aussi impactée par la chaleur, a plus d’un tour dans son sac qui lui permettent de réagir efficacement face à la canicule.

Le rôle du système de refroidissement

Dans la grande majorité des modèles de voitures électriques, vous avez un circuit de refroidissement qui, comme son nom l’indique, permet à votre batterie de se refroidir de façon autonome. C’est-à-dire que si votre véhicule se met à chauffer de manière inhabituelle, ce système se met en marche et permet à la batterie de redescendre en température. En ayant ce circuit de refroidissement, cela permet de bénéficier d’un dispositif uniquement dédié à cette tâche. 

Seulement, ce ne sont pas toutes les voitures qui profitent de ce système. En effet, pour n’en citer qu’une, la Nissan Leaf baisse en température de façon autonome, c’est-à-dire  exclusivement grâce à l’air. De ce fait, votre véhicule sera plus tendancieux aux surchauffes, que ceux habilités d’un système de refroidissement. Ces surchauffes n’ont pas de conséquences majeures dans l’absolu, pas de risque de tomber en panne sur l’autoroute ou autres. Cependant, sur le long terme, votre batterie s’usera plus rapidement que celle qui bénéficie de son propre système de refroidissement.

La capacité et l'état de la batterie

Comme vu précédemment, les températures influencent l’état et la durée de vie de votre batterie. Pour vous donner un ordre de grandeur, au-delà de 50 à 70 °C, les batteries Lithium-ion peuvent se dégrader de façon irréversible. Cependant, cette chaleur peut être externe (canicule), mais également interne (provenant de l’utilisation faite du véhicule). Ce qui permet de rebondir à nouveau sur l’importance du circuit de refroidissement. 

Une batterie électrique a une durée de vie comprise entre 10 et 20 ans, ce qui permet de garder son véhicule un certain nombre d’années. Pourtant pouvoir le garder 20 ans au lieu de 10 est un avantage non négligeable. C’est pourquoi en adoptant une éco-conduite et en faisant attention au chargement de votre véhicule, cette dernière peut gagner en espérance de vie. 

À lire aussi : “comment économiser la batterie d’une voiture électrique ?

Les gestes à adopter

Après avoir vu toutes les conséquences auxquelles vous pouvez vous attendre sur votre voiture électrique du fait de la chaleur, nous allons vous donner quelques conseils simples à appliquer qui peuvent préserver votre véhicule. 

Nous vous recommandons donc  : 

  • d’éviter les accélérations fortes et de manières répétées, 
  • de rouler si possible en début de matinée ou à la fin de la journée. De cette manière, le soleil aura moins d’impact sur votre voiture, votre autonomie sera donc moins impactée par le système de climatisation.
  • de privilégier des stationnements à l’ombre, 
  • d’ouvrir les fenêtres et commencer à rouler de la sorte pendant un moment avant de mettre la climatisation. Cela permet d’aérer et de faire circuler l’air plus facilement tout en évitant une surconsommation de votre système d’air conditionné. 

Ces gestes simples à adopter vous permettront d’améliorer les performances de votre voiture électrique même sous de fortes chaleurs. Vous perdrez ainsi moins d’autonomie sous la canicule. 

Vous avez maintenant toutes les informations vous permettant de passer un trajet en toute tranquillité ! N’hésitez pas à nous donner votre avis !

Flora Berthelot
Flora Berthelot

Toujours à votre service pour vous conseiller et répondre à vos questions relatives aux véhicules électriques et aux bornes de recharge. Je tenterai de vous transmettre mon enthousiasme via mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.