⚠️ ATTENTION ! Nous mettons à jour nos tarifs suite aux nouvelles annonces gouvernementales concernant les bonus écologiques ♻️

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

Une voiture électrique pour 100 € par mois ?

100 euros par mois voiture électrique

Pour l’année 2050, l’Union Européenne a pour objectif d’avoir une économie neutre en carbone. Cet objectif, faisant partie du Green Deal européen, est un réel défi pour ralentir le changement climatique en Europe et dans le monde. En effet, les experts du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ont récemment communiqué leur dernier rapport concernant la situation actuelle : depuis l’ère pré-industrielle, on observe une hausse de la température globale de surface de la Terre, atteignant 1,1 °C.

De plus, le GIEC prévoit un réchauffement climatique atteignant 1,5 °C dès le début des années 2030, quelle que soit la projection des émissions.

Comme l’avait fixé l’accord de Paris, il est plus qu’essentiel de ne pas excéder une hausse des températures supérieures  à 1,5°C, pour ne pas accélérer les dommages climatiques dans quelques années. Pour atteindre cet objectif, c’est le 22 avril 2022 que la Commission Européenne approuve au Pacte Européen, pour mettre fin à la circulation des véhicules thermiques d’ici à 2035. Suite à cette décision, le gouvernement doit revoir ses plans d’action pour accélérer la transition énergétique.

Pour cela, lors de son premier discours de campagne le 17 mars 2022, le Président Emmanuel Macron avait promis une offre de voitures électriques “pour les ménages les plus modestes” : il s’agit du leasing social. Pourquoi avoir mis en place ce dispositif ? À qui s’adresse cette aide ? Quelles sont les conditions pour obtenir cette offre ? Quels en sont les avantages à en tirer ? Nous allons justement répondre à ces différentes questions dans cet article.

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi 9h 12h30 · 14h 19h

Quel est ce dispositif ?

C’est durant la campagne présidentielle que ce dispositif a été annoncé. Anne Hidalgo, la candidate socialiste, l’avait initialement proposé avec l’idée de faire un partenariat avec les loueurs et les constructeurs automobiles. Par la suite, Emmanuel Macron a pris le relais lors de sa première campagne présidentielle le 17 mars 2022.

Quelles mesures prévoit le Président de République ?

Concernant la mobilité électrique, comme énoncé dans sa campagne présidentielle, le Président de la République souhaitait mettre en place plusieurs mesures, comme le prêt à taux zéro pour 2023, la maintenance du bonus écologique et le “leasing social”. Par rapport à cette dernière mesure, le principe du “leasing social” est qu’un loueur proposera une voiture électrique en location avec un prix mensuel fixe et, s’il le souhaite, pourra la récupérer au bout de quelques années. 

Le côté avantageux est que le prix mensuel de la location sera beaucoup plus intéressant pour les bénéficiaires, puisque ce prix reviendra à moins de 100 €/mois. 

Pour réaliser ce projet, Emmanuel Macron prévoit un budget de 50 millions d’euros avec l’objectif d’atteindre 100 000 voitures électriques sur une durée d’un an. Mais d’après le secteur automobile, cette enveloppe budgétaire reste insuffisante.

Finalement, à date, le budget alloué pour le leasing social en 2024 est de 300 millions d’euros, permettant donc d’aider 23 000 véhicules à hauteur de 13 000 € chacun. 

Pour rappel : un leasing est une offre de location pour véhicule électrique s’adressant tant pour les particuliers que pour les professionnels. Il existe plusieurs modes de financement : la LLD (location longue durée), la LMD (location moyenne durée) et la LOA (location avec option d’achat). D’ailleurs chez Beev, nous proposons ces offres. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

À qui s'adresse ce leasing social ?

Ce dispositif semble attrayant, mais qui pourra profiter de la voiture électrique à 100 euros par mois ?

Pour encourager les Français à faire leur transition énergétique, ce leasing social s’adresse aux ménages avec peu de moyens pour s’acquérir une voiture électrique. Emmanuel Macron en est d’ailleurs conscient : “l’électrique est très dur à acheter aujourd’hui pour un ménage au SMIC.” Ce leasing social est destiné :

  • aux professions socio-médicales
  • aux jeunes
  • ménages sous conditions de ressources ou éloignés des transports en commun
  • grand public
  • aux couples ayant un salaire supérieur ou égal au SMIC. 
 
Concernant les bénéfices pour ce dispositif, celui-ci serait avantageux pour le pouvoir d’achat et surtout pour le bilan carbone, puisque les voitures électriques émettent plus de 3 fois moins de CO2 que les voitures thermiques.

Quand est-ce que ce dispositif prendra effet ?

Concernant la date, c’est le vendredi 24 février 2023 qu’Elisabeth Borne confirme l’application du leasing social à « l’automne 2023 ». 

"Je vous confirme que les personnes éligibles pourront, à compter de l'automne, réserver leur véhicule, qui leur sera livré en 2024."

En effet, la plateforme permettant de s’inscrire et de tester son éligibilité a été mise en place le 14 décembre, permettant les commandes depuis le 1ᵉʳ janvier 2024 sur mon-leasing-social.gouv.fr.

Des aides supplémentaires pour l'achat de voiture électrique ?

Pour cette nouvelle mesure, le Président de la République, souhaite maintenir des subventions qui existent déjà, notamment : 

Ces aides vont permettre de diminuer considérablement les coûts de la voiture électrique et ainsi, la rendre plus accessible à tous.

À noter que la prime à la conversion ne peut pas se cumuler avec ce leasing social comparé au bonus écologique. En effet, l’État octroie un premier loyer majoré de 13 000€ entièrement payé par le gouvernement, incluant les 7 000 € de bonus dédiés aux foyers modestes. 

 

Pour en savoir plus : les aides pour voiture électrique (la liste complète)

Pourquoi mettre en place le leasing social ?

Alors que le GIEC a lancé un signal d’alarme concernant le réchauffement climatique, il est plus que primordial de lutter contre ce changement climatique, pour ne pas dépasser le 1,5°C avant 2040.

Pour cela, la mobilité électrique est l’une des solutions pour réduire les émissions de CO2. D’ailleurs, d’après une étude réalisée par l’ONG Transport & Environnent (T&E), une voiture électrique émet 22 % de CO2 en moins qu’une voiture diesel et 28 % de moins que le pétrole.

Actuellement, malgré les avantages climatiques que le véhicule électrique peut apporter, de nombreux Français sont un peu hésitants pour l’achat de véhicule électrique. D’ailleurs, les principaux éléments qui freinent les Français sont liés : 

Pour contrer ces freins à l’achat, Emmanuel Macron propose ce dispositif pour que les ménages les plus modestes puissent bénéficier d’une voiture électrique à faible coût. 

Cette mesure permet, dans un premier temps, de diminuer le taux de CO2 sur les routes et, ensuite, de faire face aux coûts élevés du diesel et de l’essence. En effet, les automobilistes de véhicules thermiques ont vu le coût du carburant augmenté, et ce, pour plusieurs raisons : 

  • Le prix du pétrole en hausse : le montant est d’environ 83 dollars fin 2023.
  • L’effet de l’inflation : lorsque le coût à la pompe augmente, le coût de distribution des carburants est également en hausse.

Vous souhaitez passer à l’électrique ?

Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.

Comment bénéficier du leasing social ?

Comme nous l’avions évoqué précédemment, ce leasing social s’adresse aux foyers les plus modestes. Concernant les conditions d’attribution, d’après le ministère de la Transition Écologique, plusieurs critères seront obligatoires pour être éligible :

  • Être majeur,
  • Résider en France avec un revenu fiscal par part inférieur à 15 400 €,
  • Vivre à plus de 15 kilomètres du lieu de travail et utiliser sa propre voiture pour s’y rendre,
  • Parcourir plus de 8 000 kilomètres par an dans le cadre professionnel avec son véhicule personnel.

Compte tenu le dernier critère, si vous êtes employé, une attestation de votre entreprise est obligatoire pour justifier les distances parcourues. À l’inverse, si vous n’êtes pas employé, une déclaration solennelle et une preuve d’affiliation à un régime de sécurité sociale actif pour l’année en cours sont requises.

Le leasing social : une alternative pour s’acheter une voiture électrique

Le leasing social permettra d’accélérer la mobilité électrique et d’anticiper l’interdiction totale des véhicules thermiques en 2035 en France. 

Concrètement, en optant pour une voiture électrique dès maintenant, les conducteurs pourront circuler sereinement. Car, oui, les automobilistes de véhicules propres n’auront aucun souci à se faire pour circuler partout en France et notamment sur certaines métropoles ayant instauré des Zones à Faibles Émissions mobilité (ZFE-m), comme Grand Paris ou encore Bordeaux. Dans ces zones, la circulation est très réglementée puisque les déplacements en véhicules thermiques sont interdits, pour diminuer la pollution de l’air. 

En étant que conducteurs de véhicules bas-carbones, il existe des places de stationnement réservées uniquement pour les véhicules électriques. En plus d’être réservées, certaines places peuvent être gratuites.

Ainsi, les conducteurs auront non seulement une circulation sans restrictions, mais aussi des facilités à stationner, et ce, quel que soit le mode de recharge choisi (lente ou rapide).

Mais qu’en est-il pour les points de recharge ?

Si le Président de la République souhaite accélérer la mobilité électrique, la question des bornes se pose également. En effet, de nombreux “citadins n’ont pas de garage à leur disposition” pour l’installation des bornes de recharge, affirme Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’automobile.

Avec les plus de 100 000 points de recharge présents sur le sol français, la France est le 3e pays européen à être le mieux équipé en bornes selon une étude de l’ACEA (Association des constructeurs européens d’automobiles). Cependant, ce nombre reste insuffisant. Pourquoi ? Étant donné que le nombre d’immatriculations de véhicules électriques ne cesse d’augmenter, les bornes doivent suivre ce déploiement. De plus, chaque automobiliste a besoin de recharger son véhicule sans difficulté, pour trouver des points de recharge.

Pour plus d’informations, notre article sur l’état des lieux bornes de recharge pourrait vous intéresser.

 

Pour en savoir plus : Les aides à l’installation à l’installation de bornes de recharge.

Vous souhaitez installer une borne de recharge ?

Un dispositif intéressant, mais des questions restent en suspens

Alors que le gouvernement pousse les Français à passer à la mobilité électrique, de nombreuses questions restent en suspens. En effet, cette mesure permet à ce que les gros rouleurs puissent bénéficier des véhicules propres. Mais cela mène à se demander comment les bénéficiaires vont-ils acheter des voitures électriques, alors qu’actuellement, “les voitures deviennent un produit de luxe inaccessible” pour les ménages, d’après Flavien Neuvy, directeur de l’observatoire Cetelem automobile. Comme l’a souligné Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition Écologique, qu’il “faudra un dispositif suffisamment robuste pour que les Français puissent en bénéficier tout de suite”.

En conclusion

En plus de la flambée des prix des carburants, ce projet de leasing social semble être une belle opportunité pour encourager les Français à opter pour de la mobilité électrique.

Grace Nzuzi
Grace Nzuzi

À travers mes articles, je vous aide à mieux gérer votre transition énergétique. Et ce, autant pour les professionnels que pour les particuliers.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises