Offre 25 ans smart : Remise de 3 000€ sur la smart #3 et 4 000€ la smart #1, toutes finitions et options

Impact de l’été sur les batteries électriques : ce que les professionnels doivent savoir

batterie voitures electriques professionnel

L’été est une période éprouvante pour les batteries des véhicules électriques. Avec des températures qui peuvent régulièrement dépasser les 35 °C, les performances et la durabilité des batteries sont sérieusement mises à l’épreuve. Les professionnels utilisant ou gérant des flottes de véhicules électriques doivent être particulièrement vigilants durant ces mois chauds pour éviter des dégradations prématurées et donc des pertes de rendement.

L’autonomie d’une voiture électrique peut diminuer de 17 % dans des conditions extrêmes, à cause de l’utilisation de la climatisation et du stress thermique imposé à la batterie. 

Il est donc crucial pour les professionnels de comprendre et d’adopter des pratiques de gestion adaptées aux défis de l’été. 

Découvrez dans cet article les stratégies et les innovations récentes dans le domaine des batteries électriques qui vous aideront, vous TPE/PME, à optimiser l’utilisation de vos véhicules électriques en été. 

À lire aussi → Canicule : les effets sur votre voiture électrique

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi
9h 12h30 · 14h 19h

Les effets de la chaleur sur la performance et la durabilité des batteries

Détérioration accélérée et baisse de capacité

Les températures estivales élevées posent un risque significatif pour la longévité et l’efficacité des batteries électriques, notamment celles utilisées dans les véhicules électriques. L’exposition prolongée à la chaleur peut accélérer la dégradation des composants essentiels de la batterie, tels que les électrodes et les électrolytes, ce qui entraîne une baisse de la capacité de stockage d’énergie.

Quels sont les impacts sur les réactions chimiques ?

À des températures élevées, les réactions chimiques à l’intérieur des cellules de la batterie se produisent plus rapidement. Cette accélération peut être particulièrement néfaste pour les électrodes, où l’augmentation de l’activité chimique peut entraîner une dégradation prématurée. L’exposition à des températures supérieures à 30 °C peut réduit la durée de vie d’une batterie lithium-ion, parfois de plus de 20 % par rapport à des conditions normales.

Les électrolytes, qui facilitent le flux d’ions entre les électrodes, sont également vulnérables. Les températures élevées peuvent provoquer l’évaporation des solvants dans les électrolytes, réduisant ainsi leur efficacité et augmentant le risque de court-circuit interne. La chaleur peut induire des fissures microscopiques et des gonflements dans les matériaux des électrodes, compromettant ainsi l’intégrité structurelle de la batterie.

Comprendre les effets de la chaleur sur les composants de la batterie est donc essentielle pour les professionnels, adopter des stratégies de gestion thermique et des pratiques de recharge adaptées est crucial pour minimiser ces impacts négatifs et assurer une durée de vie optimale des batteries électriques. 

Défis de la recharge sous haute température

La recharge des véhicules électriques (VE) pendant les périodes de chaleur intense soulève plusieurs problèmes impactant à la fois la performance et la longévité des batteries :

 

  • L’augmentation du stress thermique lors de la recharge, par temps chaud, cela peut pousser la température interne de la batterie au-delà des seuils sûrs, risquant un emballement thermique.

 

  • L’accélération de la dégradation, réduisant sa capacité à stocker de l’énergie.



Quelles sont nos recommandations ?

 

Nous préconisons de recharger les voitures électriques pendant les périodes les plus fraîches de la journée pour éviter d’exposer la batterie à des températures extrêmes.

De plus, il peut être judicieux d’utiliser des systèmes de gestion thermique avancés. Effectivement, certains modèles intègrent des systèmes de refroidissement liquide qui aident à réguler la température de la batterie pendant la recharge, maintenant ainsi la température dans une plage optimale.

 

En intégrant ces pratiques et technologies, les professionnels peuvent prolonger la durée de vie des batteries de leurs véhicules électriques et garantir une performance constante, même dans des conditions climatiques difficiles.


À lire aussi → Le préconditionnement d’une batterie de voiture électrique

Les systèmes de gestion thermique des batteries (BTMS)

Les systèmes de gestion thermique des batteries (Battery Thermal Management Systems) jouent un rôle crucial dans la préservation de la longévité et de l’efficacité des batteries de véhicules électriques, surtout dans des conditions climatiques extrêmes. Ces systèmes sont conçus pour maintenir les batteries dans une plage de température optimale, minimisant ainsi les risques de dégradation prématurée et d’emballement thermique.

Comment fonctionnent-ils ?

Les BTMS régulent la température des batteries grâce à diverses méthodes de refroidissement et de chauffage, comme le refroidissement liquide, le refroidissement par air, et dans certains cas, des systèmes de chauffage électrique pour les climats froids. Par exemple, le refroidissement liquide, qui est souvent utilisé dans les véhicules haut de gamme comme les Tesla, utilise un fluide pour absorber la chaleur des cellules de la batterie et la dissiper à l’extérieur du véhicule. Cette méthode est reconnue pour sa capacité à maintenir uniformément la température des cellules de la batterie, même lors de charges rapides ou de températures extérieures élevées.

Quels sont les avantages ?

Les véhicules équipés de systèmes de gestion thermique avancés ont montré une diminution significative des pertes de capacité et une augmentation de la durée de vie des batteries. Par exemple, les systèmes de refroidissement liquide peuvent réduire les pics de température de la batterie de jusqu’à 15°C, ce qui est essentiel lors des charges rapides ou des opérations dans des environnements chauds.

Les citadines électriques comme la Fiat 500e ou encore la Renault Twingo e-Tech utilisent un système de refroidissement par air, qui est plus simple et moins coûteux que le refroidissement liquide, mais qui peut être moins efficace dans des climats extrêmement chauds. En revanche, des systèmes plus sophistiqués comme ceux utilisés par Tesla permettent une régulation plus précise de la température, ce qui se traduit par une meilleure performance globale et une plus grande autonomie.

Les BTMS ne sont donc pas seulement essentiels pour la performance et la sécurité, mais ils jouent également un rôle déterminant dans l’efficacité énergétique des véhicules. En maintenant les batteries à leur température optimale, les BTMS permettent aux véhicules de fonctionner de manière plus efficace, réduisant ainsi la consommation d’énergie et augmentant la distance que les véhicules peuvent parcourir par charge.

Ce que recommandent les professionnels

Pour les professionnels exploitant ou gérant des véhicules électriques, adopter des pratiques de gestion de la chaleur efficaces est essentiel pour optimiser la performance et prolonger la durée de vie des batteries. Voici quelques conseils stratégiques basés sur des études et des recommandations d’experts dans le domaine.

Stationner à l'ombre

Le stationnement à l’ombre ou dans des environnements couverts peut réduire significativement la température interne d’un véhicule et par conséquent de la batterie. Selon une étude de la National Renewable Energy Laboratory, le stationnement à l’ombre peut réduire la température intérieure d’un véhicule de jusqu’à 6 °C comparé à un stationnement en plein soleil. Cette simple mesure peut diminuer la nécessité de refroidissement intense au démarrage du véhicule, réduisant ainsi la charge sur la batterie.

Préconditionner la batterie avant le trajet

Préconditionner la batterie de votre voiture électrique avant de commencer un trajet, particulièrement durant les journées chaudes, peut améliorer son efficacité. La précondition peut être activée via une application mobile ou des réglages sur le tableau de bord du véhicule. Cette pratique permet à la batterie de commencer à fonctionner dans sa plage de température idéale, améliorant ainsi l’efficience énergétique et la performance du véhicule. Le préconditionnement peut améliorer la performance de la batterie de 10 à 15 % en fonction des conditions climatiques.

Programmer la recharge durant les périodes les plus fraîches

Charger votre véhicule électrique pendant les heures les plus fraîches de la journée, souvent tôt le matin ou tard le soir, peut réduire les risques de surchauffe et d’emballement thermique. La baisse des températures ambiantes durant ces heures aide à maintenir la batterie à une température optimale tout au long du processus de recharge. La recharge nocturne peut réduire la température moyenne de charge de la batterie de 5 à 8 °C, ce qui est bénéfique pour la santé à long terme de la batterie.

 

À lire aussi → À quoi sert la pompe à chaleur sur une voiture électrique ?

Quelles sont les innovations et les avancées technologiques ?

L’amélioration des matériaux et la conception des batteries

Les progrès dans les matériaux des batteries sont au cœur des innovations permettant d’améliorer la densité énergétique et la longévité des batteries, surtout dans des conditions de haute température.

L'importance du nickel dans les batteries modernes

Le nickel est utilisé pour augmenter la capacité de stockage d’énergie des batteries, ce qui permet non seulement d’améliorer la densité énergétique, mais aussi de prolonger la durée de vie des batteries en conditions de chaleur élevée. Les batteries à haute teneur en nickel, comme celles utilisant la chimie NMC (nickel, manganèse, cobalt), sont particulièrement efficaces pour maintenir une bonne performance même à des températures élevées. Des recherches ont montré que les batteries NMC peuvent conserver une capacité supérieure et offrir une plus grande résilience à la dégradation thermique comparativement aux options contenant moins de nickel.

Tesla, par exemple, a opté pour l’utilisation de cathodes à haute teneur en nickel dans ses batteries de la gamme Model 3 et Model Y, ce qui a permis d’améliorer à la fois la densité énergétique et la résistance à la chaleur. Cette approche a conduit à une augmentation significative de l’autonomie des véhicules et à une réduction des incidences de dégradation de la batterie en cas de températures élevées. 

En plus du nickel, d’autres innovations matérielles comprennent l’utilisation de matériaux avancés pour les électrolytes et les séparateurs, qui sont conçus pour fonctionner de manière optimale dans des gammes de températures étendues. Par exemple, certaines recherches se concentrent sur le développement de batteries à électrolyte solide qui, en théorie, pourraient supporter de meilleures performances thermiques et réduire les risques d’emballement thermique.

Ces avancées matérielles ne se limitent pas seulement à améliorer les performances et la sécurité, elles ouvrent également la voie à des applications de batteries dans des environnements plus exigeants et soutiennent l’adoption plus large de la technologie des véhicules électriques, en répondant mieux aux besoins des utilisateurs professionnels en termes de durabilité et de fiabilité.

Le freinage régénératif et son impact

Le freinage régénératif est une technologie clé qui joue un rôle crucial dans l’amélioration de l’efficacité énergétique et la prolongation de la durée de vie de la batterie, surtout dans des conditions de conduite estivale. Cette fonction permet de récupérer une partie de l’énergie cinétique lors des décélérations et de la convertir en énergie électrique, qui est ensuite stockée dans la batterie du véhicule.

Comment fonctionne-t-il ?

Lorsqu’un conducteur lève le pied de l’accélérateur ou appuie sur la pédale de frein, le système de freinage régénératif transforme le moteur électrique en générateur, récupérant ainsi l’énergie qui serait autrement perdue sous forme de chaleur par les freins conventionnels. Cette énergie récupérée est ensuite utilisée pour recharger la batterie du véhicule. 

Quel est l’impact sur l'efficacité énergétique et la durée de vie de la batterie ?

Le freinage régénératif améliore significativement l’efficacité énergétique en particulier dans des environnements urbains où les arrêts fréquents permettent une récupération d’énergie optimale. Par exemple, le freinage régénératif peut augmenter l’autonomie des véhicules électriques de jusqu’à 10 à 25 %, selon les conditions de conduite et le modèle du véhicule. Cette augmentation de l’autonomie est particulièrement bénéfique durant les mois d’été, où l’utilisation accrue de la climatisation peut autrement réduire la portée effective du véhicule.

Quels sont les autres avantages durant l'été ?

En été, le système de freinage régénératif contribue également à réduire la charge thermique sur la batterie. En minimisant l’usage des freins conventionnels, qui génèrent de la chaleur, et en augmentant la récupération d’énergie, le système aide à maintenir la batterie dans une plage de température plus basse et plus sûre. Cela est crucial pour prévenir le vieillissement prématuré de la batterie dû à la chaleur excessive, prolongeant ainsi sa durée de vie utile et réduisant les besoins en maintenance.

À lire aussi → Les 10 innovations qui promettent de révolutionner la technologie des voitures électriques

Conclusion

Comprendre et gérer l’impact de la chaleur estivale sur les batteries des véhicules électriques est donc crucial pour les professionnels. Adopter des pratiques optimales telles que le freinage régénératif, l’utilisation de systèmes de gestion thermique avancés, et programmer la recharge pendant les heures les plus fraîches peut significativement améliorer la durabilité et l’efficacité des batteries. Ces mesures non seulement prolongent la vie utile des batteries, mais assurent également une performance optimale des véhicules dans des conditions climatiques exigeantes, contribuant ainsi à une mobilité durable et efficace.

Picture of Adrien-Maxime MENSAH
Adrien-Maxime MENSAH

Croire en l'électrification des véhicules, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin vers sa transition écologique, pour cela je vous propose du contenu sur l'environnement de l'électrique.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises