Offre 25 ans smart : Remise de 3 000€ sur la smart #3 et 4 000€ la smart #1, toutes finitions et options

Voitures électriques : quels sont les avantages alloués par l’intermodalité ?

Voitures électriques quels sont les avantages alloués par l'intermodalité

Alors que le monde se tourne vers des solutions de transport plus durables, l’électrification de nos véhicules s’impose comme une étape cruciale. Cependant, certains freins tels que l’autonomie limitée et le temps de recharge des voitures électriques peut parfois freiner leur adoption généralisée. C’est là que l’intermodalité entre en jeu, offrant une approche complémentaire et prometteuse pour optimiser l’utilisation des voitures électriques et favoriser une mobilité encore plus respectueuse de l’environnement. 

En effet, c’est un concept qui gagne du terrain dans le domaine de la mobilité durable. Dans le contexte des véhicules électriques, l’intermodalité offre de nombreux avantages. De surcroît, cette méthode serait d’autant plus pertinente dans la mesure où presque la moitié des Français utilisent leurs voitures quotidiennement pour des trajets de moins de 10 km selon l’INSEE. 

Dans cet article, nous explorerons comment cette combinaison pourrait révolutionner la mobilité de demain. Alors, embarquons-nous dans ce voyage vers un avenir durable, où les véhicules écologiques occupent une place prépondérante dans nos modes de déplacement.

Table des matières

Avec Beev

Passez à la

Voiture électrique

ou installez votre

Borne de recharge

Pour les particuliers et les entreprises

Qu’est-ce que l’intermodalité ?

L’intermodalité est une méthode consistant à combiner différents moyens de transport pour effectuer un trajet. L’intermodalité, à l’inverse de la plurimodalité qui offre le choix entre plusieurs modes de transport, et à la multimodalité où le parcours des voyageurs n’est pas prédéfini, désigne un trajet structuré par des infrastructures dédiées, garantissant une interconnexion fluide. En d’autres termes, il permet aux usagers d’effectuer un déplacement complet en empruntant successivement plusieurs modes de transport connectés via des pôles intermodaux (voiture électrique et trottinette électrique, métros, vélo…). 

Dans les zones peu denses, l’usage exclusif de la voiture est souvent indispensable pour les déplacements quotidiens, faute d’alternatives viables. Toutefois, si les infrastructures le permettent, le covoiturage ou le vélo en libre-service peuvent constituer des solutions pertinentes. A contrario, dans les zones à forte densité de population, l’intermodalité offre une alternative crédible à l’utilisation individuelle de la voiture, qui devient de moins en moins appropriée. Cependant, il est important de préciser que malgré les 111 000 bornes de recharge sur le territoire français (octobre 2023, Avere France), ces solutions de recharge sont inégalement reparties dans chaque département.

En effet, ces approches deviennent de plus en plus essentielles pour assurer une mobilité plus accessible et plus abordable. Au-delà du fait que cela désengorgerait les routes, vous ferez des économies sur la durée vu la hausse inévitable du prix de l’énergie pour la recharge de son véhicule électrique.

En somme, favoriser l’intermodalité, c’est encourager les usagers à adopter des moyens de transport plus économiques et améliorer leur confort. 

La micromobilité : kesako ?

La micromobilité est quant à elle le fait d’utiliser les modes de transport doux, tels que le vélo, la trottinette ou le scooter électrique, viennent compléter les transports en commun et les voitures. En somme, la micro-mobilité englobe une variété de modes de transport électriques légers et compacts, tels que les scooters électriques, les vélos électriques et les monocycles. Ces véhicules se distinguent par leur portabilité pratique, facilitant leur transport à la main ou leur rangement dans les transports en commun. Ces moyens de transport sont faciles à utiliser et eux aussi respectueux de l’environnement. 

Ces modes de transport offrent une solution pratique et écologique pour les déplacements sur de courtes distances, permettant de réduire la congestion routière et de promouvoir une mobilité urbaine plus active.

L’intégration de ces différents modes de transport électriques au sein d’un système intermodal cohérent est essentielle pour optimiser leur utilisation et maximiser leurs avantages environnementaux. En permettant aux utilisateurs de combiner facilement différents modes de transport en fonction de leurs besoins, on peut créer des systèmes de transport fluides et efficaces qui répondent mieux aux attentes des citoyens.

vélo électrique

La microbilité : que faut-il faire pour la généraliser ?

L’adoption généralisée des véhicules électriques et des modes de micromobilité nécessite la mise en place d’infrastructures adéquates, telles que des bornes de recharge pour les voitures électriques, des pistes cyclables sécurisées et des aires de stationnement pour les vélos et les trottinettes. 

De plus, des mesures incitatives, telles que des subventions à l’achat de véhicules électriques ou des réductions sur les tarifs de transport en commun, peuvent encourager les particuliers à adopter ces modes de transport durables.

En combinant ces approches innovantes avec une planification urbaine intelligente et des politiques de transport favorables, les villes peuvent créer des environnements propices à une mobilité propre, accessible et efficace pour tous.

Les principaux freins à l’adoption d’un véhicule eco-friendly

Malgré les nombreux avantages que propose la mobilité électrique, plusieurs réticences à ce sujet ont vu le jour suite à l’expansion des voitures électriques. 

Le prix

L’obstacle majeur à l’adoption des véhicules électriques demeure leur coût élevé par rapport à leurs homologues thermiques. Cet écart de prix s’explique par le coût de production élevé des batteries, contribuant à l’augmentation du prix total du véhicule. Néanmoins, grâce aux avancées technologiques et aux efforts de recherche, ce coût diminue progressivement chaque année. Pour illustrer ces propos, la Peugeot e-208 affiche un prix de 34 800 €, tandis que son équivalente thermique s’élève à un prix de 30 700 €.

Malgré cet inconvénient, il convient de mettre en lumière les mesures d’aides financières octroyées par les gouvernements, tant au niveau national que régional, pour réduire le prix des véhicules électriques. Ces aides publiques permettent de combler une partie de l’écart de prix, rendant ainsi les véhicules électriques plus abordables et concurrentiels par rapport aux véhicules thermiques.

De plus, les coûts d’entretien et de carburant sont plus faibles pour les véhicules électriques, ce qui peut compenser l’écart initial de prix. En effet, la recharge à domicile d’un véhicule électrique coûte environ trois fois moins cher que le plein d’un véhicule thermique. Sur une moyenne annuelle de 15 000 kilomètres parcourus, les économies sur les frais de carburant peuvent s’élever à plusieurs centaines d’euros. 

Pour en savoir plus concernant le prix d’un véhicule électrique en 2023, cet article pourrait vous intéresser : Quel est le prix d’une voiture électrique en 2023 ?

L’autonomie

L’autonomie demeure cruciale lors du choix d’une voiture électrique et doit correspondre aux besoins de l’utilisateur. Elle dépend de plusieurs éléments tels que la batterie, le poids et l’aérodynamisme du véhicule, mais aussi les trajets effectués. Une conduite urbaine ou péri-urbaine favorise une autonomie maximale grâce au freinage régénératif des voitures électriques. Les conditions météorologiques influencent également la consommation en kWh/100 km.

Selon le Ministère de la Transition Écologique : 

  • les voitures immatriculées en France parcourent en moyenne 12 200 km/an, soit 230 km
  • les utilitaires légers parcourent quant à eux 14 700 km/an, 280 km/semaine. 

Actuellement, les voitures électriques disponibles offrent une autonomie réelle entre 200 et 500 km par charge, répondant ainsi aux besoins quotidiens de la majorité des conducteurs telle que la Tesla Model 3 Highland Grande Autonomie (proposant 629 km).

De plus, l’autonomie d’une voiture électrique est influencée par de nombreux facteurs, notamment :

  • La vitesse : rouler à une vitesse trop élevée,
  • Le style de conduite : adopter une conduite souple et préventive permet de maximiser l’autonomie de la batterie,
  • La charge véhiculée : transporter des objets lourds ou tracter une remorque augmente la consommation d’énergie et réduit l’autonomie,
  • La topographie des routes : conduire en ville avec de nombreux arrêts et redémarrages consomme plus d’énergie qu’emprunter des routes de campagne ou des autoroutes.
  • L’utilisation des équipements du véhicule : utiliser la climatisation, le chauffage, les sièges chauffants et autres équipements électriques,
  • La température extérieure : les températures extrêmes, chaudes ou froides, peuvent réduire l’autonomie de la batterie.
  •  

Pour en savoir plus sur le sujet : 

Autonomie des batteries de voitures électriques : où sommes-nous ?

Autonomie, Puissance, batterie : comment fonctionne une voiture électrique ?

100% electric

Les infrastructures de recharge

La prolifération des bornes de recharge pour voitures électriques en France s’accompagne de plusieurs défis. En effet, nous pouvons citer le manque de tarifs opaques, mais surtout variables en fonction : 

  • de l’opérateur, 
  • du type de borne, 
  • de la puissance de recharge, 
  • de la durée de la recharge. 

L’UFC-Que Choisir a relevé des écarts de tarif pouvant aller jusqu’à 800 % sur un même point de charge.

Nous avons également un nombre insuffisant de bornes. Selon l’Avere France, il faudrait environ 1 borne pour 10 véhicules électriques pour répondre à la demande malgré les 111 000 bornes de recharge disponibles au public. Or, on ne compte aujourd’hui qu’une borne pour 22 véhicules en France.

De plus, 39 % des bornes de recharge publiques sont en panne au moins une fois par mois, soit une disponibilité insuffisante. Cependant, bonne nouvelle ! Emmanuel Macron a envisagé l’installation de 400 000 bornes de recharge publiques en 2030 suite à l’étude conduite par l’Avere-France d’en proposer entre 330 000 et 480 000.

Quels sont les bienfaits de l’intermodalité sur les véhicules électriques ?

En effet, cette approche présente de nombreux avantages pour les utilisateurs de voitures électriques. L’intermodalité est un élément clé pour tirer pleinement parti des avantages des véhicules électriques et promouvoir une mobilité plus durable. En combinant les véhicules électriques avec d’autres modes de transport, les conducteurs peuvent profiter d’une multitude d’avantages.

Optimiser l'autonomie

L’un des principaux freins à l’adoption des voitures électriques est leur autonomie limitée par rapport aux véhicules thermiques, comme énoncé précédemment. L’intermodalité permet de contourner cette contrainte en combinant la voiture électrique avec d’autres moyens de transport, tels que les transports en commun, le vélo ou la marche à pied.

Le résultat : 

  • Baisse de la fréquence de recharge,
  • Optimisation de la batterie,
  • Batterie moins sujette à l’usure,
  • Réduire le stress lié à la recharge…

En somme, l’utilisation des transports en commun, le vélo ou la marche pour ces déplacements, les conducteurs de véhicules électriques peuvent préserver l’énergie de la batterie pour les trajets plus longs qui nécessitent une autonomie accrue.

VE en charge

Réduire les coûts d'utilisation

L’intermodalité permet également de réduire les coûts d’utilisation d’une voiture électrique. En effet, les transports en commun et le vélo sont généralement moins chers que la voiture, et la marche à pied est gratuite. De plus, l’intermodalité permet d’éviter les frais de parking, qui peuvent être élevés dans les grandes villes. 

En effet, en utilisant les transports en commun, le vélo ou la marche pour les déplacements courts, les conducteurs de véhicules électriques réduisent considérablement leurs dépenses. Fatalement, cela leur permet d’économiser de l’argent sur leurs factures d’électricité et de prolonger l’autonomie de leur batterie. De même, en réduisant le nombre de kilomètres parcourus en voiture, l’intermodalité peut contribuer à réduire les frais d’entretien, tels que le remplacement des pneus et les réparations générales. Les conducteurs de véhicules électriques peuvent également économiser de l’argent sur les péages en utilisant les transports en commun ou en empruntant des routes alternatives ne nécessitant pas de péage.

Améliorer le confort et la qualité de vie

Cette méthode eco-friendly offre par ailleurs des avantages en termes de confort et de qualité de vie. En utilisant les transports en commun, les conducteurs peuvent profiter de leur trajet pour se détendre, lire ou travailler. De plus, l’intermodalité permet de réduire le stress et la pollution liés aux embouteillages.

Cependant, ces propos sont à nuancer. L’efficacité des pratiques intermodales repose essentiellement sur l’articulation de réseaux de transport performants, notamment un système de transport collectif solide répondant aux besoins de mobilité de la majorité. Le développement de l’intermodalité peut renforcer la compétitivité d’une offre de transport durable, mais elle ne saurait compenser les insuffisances d’un système insuffisamment développé. La mise en place de pratiques intermodales attrayantes dépend donc d’un système de transport adéquat.

Conclusion

L’intermodalité est une approche intelligente de la mobilité combinant différents modes de transport pour répondre aux besoins de déplacement de chacun. Elle ouvre la voie à une mobilité plus durable et efficace, contribuant à un avenir plus respectueux de l’environnement. En adoptant l’intermodalité, tant les particuliers que les professionnels peuvent optimiser l’utilisation de leurs véhicules électriques sur de nombreux points. 

C’est donc une solution gagnant-gagnant pour tous. Elle permet de réduire les coûts, d’améliorer l’efficacité et de réduire l’impact environnemental des déplacements. En adoptant une approche intermodale de la mobilité, nous pouvons créer des villes plus durables et plus agréables à vivre.

Vous souhaitez passer à l’électrique ?

Picture of Maëlle Laurent
Maëlle Laurent

Engagée dans la mobilité durable, secteur révolutionnant la façon dont nous nous déplaçons, je contribue à la transition énergétique par le biais de mes articles.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Hyundai IONIQ 5 Creative

à partir de 499€/mois*

*Offre de Location Longue Durée à titre professionnel sur 49 mois, 40 000 km inclus, sans apport.