fbpx

Beev

4,9 – Rapide et bienveillant !

Comment négocier l’assurance auto d’une voiture électrique ?

Vous êtes actuellement en cours d’acquisition d’une voiture électrique ? Ou bien prévoyez-vous de passer à la mobilité électrique dans un futur proche ? Dans ce cas, vous vous posez sûrement la question de la négociation de l’assurance de votre véhicule.

Il est vrai que la voiture électrique, même si celle-ci permet d’importantes économies sur le long terme, représente toujours un coût à l’achat relativement conséquent. Ainsi, il est important de simplifier au maximum votre passage à l’électrique et pouvoir assurer votre véhicule électrifié sans que cela résulte en des frais exorbitants à ajouter à la facture finale.

De plus, il est à noter que l’assurance automobile pour une voiture électrique présente certaines spécificités qu’il est important de connaître. Nous verrons donc dans cet article quelles sont ces spécificités et la manière de négocier au mieux son assurance auto.

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi 9h 12h30 · 14h 19h

Les spécificités de l’assurance auto de la voiture électrique

Dans le cas d’une voiture électrique, il y a certaines caractéristiques propres à la mobilité électrique pour ce qui concerne l’assurance auto.

Comparativement à un véhicule thermique, le coût de l’entretien de la voiture électrique sera bien moins élevé compte tenu du faible nombre de pièces à l’usure.

En effet, certains éléments et spécificités techniques telles que la boite de vitesse, l’embrayage et la vidange de l’huile n’existent plus sur la voiture électrique, ce qui en facilite considérablement l’entretien tout en abaissant le coût de celui-ci.

D’autres éléments et options de votre contrat d’assurance sera propre au cas du véhicule électrique, on notera notamment :

  • l’assistance panne électrique 0 kilomètre,
  • le remorquage de votre voiture électrique jusqu’à la borne de recharge la plus proche,
  • le renforcement de la garantie indemnisation en cas d’incendie,
  • la prise en charge des dommages électriques éventuels liés à la recharge de votre véhicule électrique.

Une assurance auto moins coûteuse pour les voitures électriques

De plus, il est à noter que le coût d’une assurance auto pour voiture électrique est généralement moins important que pour un véhicule thermique.
Selon une étude menée par le comparateur d’assurances LesFurets entre 2019 et 2021, le prix moyen d’une assurance auto pour voiture thermique s’élève à 534 € contre 405 € pour l’assurance auto d’une voiture électrique.

Cet écart financier s’explique aussi par la différence relative à l’usage, la voiture électrique étant souvent utilisée pour des trajets plus courts et moins accidentogènes, permettant ainsi aux modèles électriques de représenter un risque moins élevé et donc, un montant d’assurance plus faible.

Ce coût à la baisse s’explique aussi par la diminution des pièces à l’usure et les différences de composants existantes entre un véhicule thermique et électrique, ainsi que par le besoin moins fréquent d’entretien pour les voitures électriques.
En effet, si un véhicule thermique est accidenté, cela s’accompagnera le plus souvent du remplacement de nombreuses pièces usées coûteuses, liées au moteur thermique. Comparativement, en ce qui concerne les véhicules électriques, seule la batterie électrique est véritablement dommageable et à risque lors d’accidents.

À cet effet, il est pertinent de se renseigner auprès des assureurs sur les couvertures proposées pour la batterie de votre voiture électrique en cas d’accident.

Lire aussi : Comparatif : la voiture électrique ou la voiture thermique ?

Il est également à noter qu’en toute logique, plus la voiture électrique que vous possédez représente un coût à l’achat conséquent, plus le prix de son assurance sera élevé lui aussi. Ainsi, assurer un SUV électrique tel qu’un Audi e-tron représentera un coût relativement plus important que pour une petite citadine électrique telle que la Renault Twingo E-Tech.

 

Vous souhaitez passer à l’électrique ?

Beev propose des offres de véhicules 100% électriques multi-marques au meilleur prix ainsi que des solutions de recharge.

Réduire le coût de l’assurance de la voiture électrique

Maintenant que vous connaissez toutes les spécificités pour assurer votre véhicule électrique, sachez qu’il est également possible de négocier votre contrat d’assurance pour votre voiture électrique.

Définir vos attentes concernant votre assurance auto

Avant toute chose, vous devez penser à déterminer clairement ce que vous souhaitez pour votre assurance auto. Une fois que vos attentes entièrement définies, il sera plus facile de vous orienter vers une assurance qui vous correspond et, ensuite, pouvoir économiser sur le montant de votre assurance.

Lire aussi : Assurance voiture électrique : toutes les informations

Utiliser un comparateur d’assurances auto

Un bon moyen de trouver la meilleure offre possible pour l’assurance auto de votre voiture électrique est de passer par un comparateur d’assurances auto. En effet, cela vous permettra dans un premier temps de confronter les différentes offres d’assurance proposées actuellement sur le marché et de pouvoir choisir celle qui correspondra le mieux à vos besoins et à votre budget.

En effet, utiliser un comparateur d’assurances auto vous permettra en outre de filtrer votre recherche selon des critères précis, ce qui évitera de vous orienter vers des offres d’assurance inadaptées à votre situation. De plus, le comparateur d’assurances auto sera un bon moyen d’évaluer en amont la marge de négociation possible sur chacune des assurances disponibles.

Désormais, l’instauration de la loi Hamon, aussi appelée loi Consommation, entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2015, permet de faciliter la résiliation de son assurance auto. En effet, il est maintenant possible de résilier votre contrat d’assurance auto à tout moment, sans condition ni justification, dès la fin de votre première année d’engagement.

Faire valoir votre statut de conducteur

En effet, lors de la mise en place de votre contrat, vous pouvez notamment faire valoir à votre assureur que vous êtes un conducteur confirmé. Pour cela, vous pouvez lui faire parvenir des preuves attestant du fait que vous n’avez, par exemple, jamais commis de sinistres sur la route. De cette manière, il sera plus facile pour votre assureur de vous faire confiance et de vous offrir potentiellement un prix plus intéressant pour l’assurance de votre voiture électrique.

En outre, il reste bien sûr primordial de privilégier une conduite sécurisée et prudente au quotidien afin de diminuer le risque d’accidents de la route et donc, de dommages potentiels sur votre voiture électrique qui représenteraient des coûts de réparation et d’entretien supplémentaires élevés.

En revanche, si vous n’êtes encore qu’un jeune conducteur, négocier un contrat d’assurance peut s’avérer être plus difficile. Effectivement, il sera sans doute moins aisé pour un jeune conducteur qui conduit depuis peu de prouver du sérieux de sa conduite. De plus, les jeunes conducteurs sont souvent considérés comme peu expérimentés et potentiellement plus susceptibles d’être à l’origine d’incidents routiers.

Dans la mesure du possible, il est alors plus intéressant pour les jeunes conducteurs de privilégier la conduite du véhicule électrique familial, plutôt que d’investir dans leur propre véhicule, ce qui résulterait dans ce cas en une assurance auto onéreuse.


Lire aussi
: Assurance jeune conducteur : comment faire le bon choix ?

L’usage de votre voiture électrique

L’utilisation que vous faites de votre voiture électrique va, elle aussi, avoir un impact sur le montant de votre assurance auto. En effet, la nature de vos trajets et déplacements au quotidien va jouer sur le quotient risque et sur la probabilité plus ou moins grande d’accidents de la route.

Ainsi, si votre utilisation de votre véhicule électrique se limite essentiellement à des trajets courts domicile-travail sur des portions de routes citadines, dans ce cas, cela sera un atout non négligeable dans la négociation de votre assurance auto.

Dans cette configuration, le risque d’accidents potentiels reste assez faible, ce qui fera de vous un profil à bas risque, bien moins préoccupant pour l’assureur, vous permettant potentiellement de revoir le montant de votre assurance auto à la baisse.

Si l’utilisation de votre voiture électrique reste relativement occasionnelle, il peut aussi être judicieux pour vous d’opter pour une assurance auto au kilomètre. Originaire des pays anglo-saxons, cette formule d’assurance auto, également appelée “Pay as you drive” (PAYD), a fait son émergence en France depuis plusieurs années maintenant. En effet, cette offre d’assurance permet de payer uniquement le montant correspondant au nombre de kilomètres parcourus à l’année, ce qui résultera en un coût moins onéreux que pour une couverture classique.

Au contraire, si vous utilisez fréquemment votre voiture électrique pour effectuer des trajets longue distance, tout en combinant usage privé et professionnel de votre véhicule électrique, dans ce cas le risque accidentogène peut être décuplé, ce qui pèsera aussi sur le montant de votre assurance auto. Dans ce cas-ci, à vous de faire valoir, là encore, votre expérience de conducteur et votre conduite sérieuse pour diminuer la crainte de votre assureur. 

Réviser son assurance auto

De plus, sachez qu’il est possible de réviser votre assurance, par exemple, si vous souhaitez étendre votre couverture actuelle ou, au contraire, la réduire pour des raisons financières. En effet, si vos besoins ont changé depuis la souscription de votre assurance, il est toujours possible pour vous de modifier les conditions de celle-ci, par exemple en supprimant ou en ajoutant des options et ainsi pouvoir la renégocier au besoin.

Ainsi, si vous ne faites plus le même usage de votre voiture électrique qu’au moment où vous avez souscrit votre assurance, il est dans ce cas intéressant de songer à réviser cette dernière afin d’éviter des surcoûts inutiles. En effet, si vous utilisez à présent votre véhicule électrique à une fréquence plus modérée, voire seulement occasionnelle, et que celui-ci reste la majeure partie du temps dans votre garage, il n’est peut-être pas nécessaire de conserver une couverture complète avec une assurance auto tous risques. En ce sens, il sera plus pertinent pour vous de réduire la couverture de votre voiture électrique, proportionnellement à l’utilisation que vous en faites.

De la même façon, si vous possédez votre voiture électrique depuis plusieurs années, il est possible que sa valeur ait diminuée avec le temps et qu’elle soit à présent moins cotée. Dans ce cas-ci, il est également possible pour vous de revoir le montant de votre assurance à la baisse afin que celle-ci soit adaptée à l’état actuel de votre véhicule.

En conclusion

Vous savez maintenant qu’il est possible de faire des économies sur l’assurance auto d’une voiture électrique. Pour cela, il vous faudra tout d’abord vous renseigner sur les spécificités de l’assurance dédiée aux véhicules électriques.

Votre profil de risques en tant que conducteur sera aussi un levier important afin de mener à bien la négociation de votre assurance auto. Il sera ainsi intéressant de pouvoir prouver votre expérience et le sérieux de votre conduite et ainsi revoir le montant de votre contrat d’assurance à la baisse.

En outre, il s’agit par ailleurs de s’assurer que votre couverture actuelle soit adaptée à la fréquence des usages que vous faites de votre voiture électrique ainsi qu’aux distances parcourues. Si tel n’est pas le cas, vous êtes libre de demander la révision de votre assurance auto afin d’en réduire la couverture ou les options associées à celle-ci afin de diminuer son coût.

L’application de ces astuces vous permettra ainsi de réduire l’assurance auto de votre voiture électrique et éviter que celle-ci ne devienne un investissement financier trop important.

Anaëlle Babled
Anaëlle Babled

À travers la rédaction d'articles, j'aspire à accompagner les particuliers et les professionnels dans leur passage à l'électrique et promouvoir ainsi le développement de la mobilité douce.

À lire aussi