Offre 25 ans smart : Remise de 3 000€ sur la smart #3 et 4 000€ la smart #1, toutes finitions et options

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

Profession libérale : diminuez vos frais professionnels à travers le véhicule électrique

Profession libérale frais professionnels véhicule électrique

Avec les différents dispositifs mis en place en France, en Europe et dans le monde entier pour réduire les émissions de CO2, nous voyons de nombreux automobilistes faire leur transition énergétique. D’ailleurs, pour parler en chiffres du marché de l’automobile français, celui-ci est en constante évolution entre janvier et juin 2023 : Avere-France relève une hausse de 41,7 % d’immatriculations de véhicules électriques et hybrides rechargeables en comparant le 1er semestre 2022.

Avec l’inflation, il est essentiel pour les professionnels de prendre en compte les frais professionnels d’un véhicule électrique, en pensant par exemple à analyser le coût de la recharge du véhicule à l’année tout en maîtrisant la trésorerie.

Comme les véhicules sont des moyens de transport quasi indispensables pour les professions libérales, quelle que soit votre fréquence de déplacements, nous allons vous donner quelques astuces pour diminuer vos frais professionnels grâce aux véhicules électriques.

Table des matières

Vous êtes un professionnel libéral ?
Profitez de nos offres de leasing pour voitures électriques

Quels sont les frais d’un véhicule électrique pour un professionnel libéral ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous vous présentons les différents frais à prévoir pour un véhicule électrique. Lorsque vous êtes en possession d’un véhicule dit propre, comme coût à prévoir sont les suivantes :

Les frais kilométriques

Suivant le type de véhicule et de motorisation, les barèmes kilométriques ont été définis par l’administration fiscale et c’est depuis 2021 qu’une majoration de 20 % des indemnités kilométriques a été appliquée pour les véhicules électriques. Cela est d’ailleurs un avantage fiscal. En 2022, cette majoration a été revalorisée à 10 %. 

Voici un tableau pour connaître les frais kilométriques d’un véhicule électriques, pour des déplacements professionnels :

Puissance administrative (en CV) Distance “d”* de 1 à 5 000 km Distance “d” de 5 001 à 20 000 km Distance “d” supérieure à 20 001 km
3 CV et moins
d x 0,529
(d x 0,316) + 1 065
d x 0,370
4 CV
d x 0,606
(d x 0,340) + 1 330
d x 0,407
5 CV
d x 0,636
(d x 0,357) + 1 395
d x 0,427
6 CV
d x 0,665
(d x 0,374) + 1 457
d x 0,447
7 CV et plus
d x 0,697
(d x 0,394) + 1 515
d x 0,470

*L’unité (d) correspond à la distance parcourue en kilomètre.

Pour prendre un exemple, si 3 000 km ont été parcourus à titre professionnel en 2022 avec un véhicule de 5 CV, le prestataire peut faire état d’un montant de frais réels à 1 908 € (3 000 km x 0,636).

Profession libérale : frais déductibles du véhicule électrique

En tant que professionnel libéral, il est possible de déduire coûts d’acquisition d’un véhicule électrique sur leurs revenus imposables. 

Lorsqu’un professionnel libéral souhaite acquérir un véhicule électrique à titre professionnel, cela peut passer en actif professionnel et ainsi déduire des frais d’acquisition, d’entretien du véhicule électrique. En revanche, si le véhicule est inscrit dans le patrimoine privé, les conditions de déduction vont varier. 

Les frais professionnels : coûts de recharge

En possession d’un véhicule électrique, il est essentiel de penser aux coûts de recharge. Pour cela, il y a 2 possibilités soit :

  • déduire le coût de consommation d’électricité dans le cas où la recharge du véhicule se fait à domicile
  • si la recharge s’est faite sur des bornes de recharge publiques, la déduction des frais de recharge ne sera pas nécessaire. Pour des questions de comptabilité, il faut uniquement conserver précieusement les factures de recharge.

Professionnel libéral et véhicule électrique : coûts d’assurance et d’entretien

Pour couvrir tout type de risques lié au véhicule électrique, assurer son véhicule est nécessaire et cela demande également un investissement. Étant considéré comme une dépense, les frais d’assurance peuvent être déduits dans les revenus professionnels imposables

Comme indiqué précédemment, si le véhicule électrique est en location, les frais d’assurances peuvent être inclus dans le loyer et sont donc des charges en moins pour le locataire.

Cela s’applique également pour les frais d’entretien du véhicule, comprenant la maintenance et la réparation. 

Véhicules électriques : bonus pour diminuer davantage les frais professionnels

Saviez-vous qu’il existe des aides financières pour diminuer davantage les frais professionnels ? En effet, des aides sont accessibles tant pour les particuliers que pour les professionnels.

Véhicule électrique : aides financières nationales et locales

Vous avez d’un côté des aides financières proposées par l’État pour encourager chaque automobiliste à passer à la mobilité électrique.

  • bonus écologique : s’adressant aux acquéreurs et aux loueurs (avec un contrat de location de plus de 2 ans), le bonus écologique est plafonné à 3 000 € pour les personnes morales pour l’acquisition d’un véhicule peu polluant. Pour que le bonus écologique soit accessible, le coût d’achat d’un véhicule doit être à 47 000 € maximum à un taux de 27 % toutes taxes comprises,
  • prime à la conversion : en plus du bonus écologique, la prime à la conversion est également accessible. Le principe est qu’en mettant un ancien véhicule thermique en rebut, l’automobiliste peut obtenir une prime pouvant atteindre 4 000 € permettant d’acheter un véhicule électrique neuf ou d’occasion. D’ailleurs, le bonus écologique et la prime à la conversion sont cumulables,
  • surprime : pour les particuliers et professionnels habitants ou travaillant dans une ZFE-m (Zone à Faibles Emissions mobilité), ils peuvent obtenir 1 000 €,
  • aides locales : de nombreuses régions, départements, villes proposent des aides pour encourager la population à passer à la mobilité électrique et à l’installation de bornes de recharge. Les montants sont différents d’une localité à une autre. Ces aides locales sont également cumulables avec les dispositifs cités précédemment,
  • advenir : Advenir a pour but d’aider les automobilistes à installer des bornes pour la recharge de leurs véhicules électriques,
  • TVS : applicable sur les véhicules thermiques, les véhicules électriques sont exonérés de la TVS (Taxe sur les Véhicules de Sociétés), puisqu’ils sont dits “propres” et émettant moins de 20 g/km de CO2. Ce qui est un bon point pour réduire les frais professionnels,
  • prix péages : si les professionnels libéraux se déplacent régulièrement en véhicule électrique et passent par des péages, une remise de 5 % leur est accordée grâce à un badge télépéage, pendant 1 an sur certaines autoroutes en France et sans minimum d’aller-retour :
    • réseau SANEF/SAPN
    • réseau APRR/AREA (nord-est de la France)
    • réseau ATMB (Autoroute et Tunnel du Mont Blanc) : ce réseau propose, et ce jusqu’au 31 décembre 2023, une remise encore plus élevé à 70 % pour les conducteurs de véhicules électriques, en souscrivant à un abonnement annuel d’1,90 €.

Depuis le 1ᵉʳ février 2023, cette remise a été mise en place pour les véhicules électriques, pour faire face à l’inflation des péages, carburant et d’électricité.

D’ailleurs, nous avons listé quelques astuces pour faire face à l’augmentation d’électricité et vous aider à recharger votre véhicule électrique.

  • prêt à taux zéro mobilité (PTZ-m) : depuis le 1er janvier 2023, un prêt à taux zéro a été mis en place par l’État, pour l’achat d’un véhicule électrique de 2,6 tonnes maximum et émettant moins de 50 g/km de CO2. Le but de ce dispositif est d’emprunter une somme sans payer des intérêts.

Quelques conditions sont à remplir pour bénéficier de ce crédit :

    • être une personne physique avec un revenu fiscal de référence par part à 14 089 € maximum,
    • être une personne morale avec moins de 10 salariés, avec un chiffre d’affaires annuel ou le bilan total du précédent exercice comptable inférieur ou égal à 2 millions d’euros,
    • être domicilié dans ou proche des zones à faibles émissions mobilités (ZFE-m) (pour les personnes physiques ou morales),
    • le coût d’achat en LLD ou LOA doit être de 47 000 € TTC pour une VP (voiture particulière) et 60 000 € TTC pour une camionnette (avant que les aides de l’État soient déduites).

Pour connaître les aides auxquelles vous êtes éligibles, vous pouvez faire une simulation avec notre plateforme en ligne.

Si vous avez besoin plus d’informations concernant les aides de l’État destinées aux professions libérales pour l’achat d’un véhicule électrique

Frais professionnels : le leasing d’un véhicule électrique

Posséder un véhicule électrique pour une profession libérale peut soit être obtenu par l’achat ou pas la location. Choisir le leasing pour un véhicule électrique peut aider à diminuer les frais professionnels.

Pour rappel, le leasing peut se faire en : 

Dans un cadre professionnel, nous vous suggérons d’opter pour la Location Longue Durée (LLD). En effet, la LLD permet de déduire les frais associés à la location et l’entretien du véhicule électrique. De plus, cela va maximiser l’amortissement du véhicule électrique et diminuer les coûts des impôts.

Quel que soit le type de financement choisi, la location d’un véhicule électrique apporte de nombreux avantages, notamment : 

  • en ayant un loyer fixe et connu à l’avance, il sera plus simple de maîtriser la trésorerie de la société,
  • le propriétaire propose un large choix de véhicules électriques. Dans ce cas, il sera plus facile pour le locataire de choisir un véhicule qui correspond aux besoins de la société et de ses collaborateurs s’il y a des salariés,
  • le locataire peut change régulièrement de véhicule. Comme les besoins en entreprise évoluent, les véhicules électriques évoluent également pour s’y adapter, en termes d’équipement, de confort ou encore de technologie, 
  • des services sont compris dans le loyer notamment l’entretien ou encore l’assurance du véhicule électrique
  • en étant locataire d’un véhicule, celui-ci n’aura pas à se charger de la revente du véhicule. Ce qui est une charge en moins.

Pour en savoir plus : l’amortissement sur la LLD : comment ça marche ?

Vous êtes un pro ?
Découvrez nos offres exclusives

Incitations fiscales de véhicule électrique

Avec un véhicule électrique, les frais professionnels peuvent également être diminués sur le plan fiscal. Tout d’abord avec l’exonération totale ou partielle de la taxe régionales proportionnelles sur la carte grise de la voiture électrique.

Dans ce cas-là, voici les coûts et les taxes du certificat d’immatriculation suivant la région :

Régions Prix par CV Exonération véhicule propre
Île-de-France
46,15 €
100 %
Bourgogne-France-Comté
51 €
100 %
Corse
27 €
100 %
Nouvelle-Aquitaine
41 €
100 %
Hauts-de-France
33 €
100 %
Auvergne-Rhône-Alpes
43 €
100 %
Normandie
35 €
100 %
Pays-de-la-Loire
48 €
100 %
PACA
51,20 €
100 %
Grand-Est
51,20 €
0 %
Occitanie
44 €
0 %
Bretagne
55 €
0 %
Centre-Val de Loire
49,80 €
50 %
Guadeloupe
41 €
0 %
Guyane
42,50 €
0 %
La Réunion
51 €
0 %
Martinique
30 €
0 %
Mayotte
30 €
0 %

Bon à savoir : sachez que lorsqu’un contribuable souhaite installer une borne de recharge pour son véhicule électrique dans leur habitation, celui-ci a droit au crédit d’impôt sans condition de revenu (MaPrimeRénov’). D’ailleurs, ce dispositif qui devait prendre fin en décembre 2023 a été prolongé de 2 ans pour les frais payés jusqu’au 31 décembre 2025.

Conclusion

Alors que le véhicule électrique est présenté comme l’une des solutions pour agir face au réchauffement climatique, il est nécessaire pour chaque professionnel de faire leur transition énergétique. Pour les professions libérales, les véhicules électriques sont aussi accessibles, et ce, quelle que soit votre activité professionnelle et à un montant réduit en appliquant les différentes aides proposées par l’État et par la région.

Nous avons d’ailleurs 6 voitures électriques à proposer pour les professions libérales.

Pour en savoir plus, découvrez comment défiscaliser votre voiture électrique en 2023 en tant que professionnel libéral.

Picture of Grace Nzuzi
Grace Nzuzi

À travers mes articles, je vous aide à mieux gérer votre transition énergétique. Et ce, autant pour les professionnels que pour les particuliers.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

À lire aussi
Proposition de loi accélération du verdissement des flottes d’entreprise

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises