fbpx

Beev

4,9 – Rapide et bienveillant !

Comment sensibiliser ses salariés à l’écoconduite ?

Aujourd’hui, on assiste à une croissance du marché des voitures électriques en France. En effet, l’hexagone témoigne d’une progression de 75% des ventes de voitures électriques sur le premier trimestre 2022. De plus, selon l’Agence Internationale de l’Énergie, la vente de voitures électriques devrait représenter 13% du total des ventes de véhicules légers.

Que ce soit grâce à ses avantages en matière écologique, ou encore concernant les économies que permet le véhicule électrique sur le long terme, les voitures électriques séduisent de plus en plus de personnes, particuliers comme professionnels.

En effet, dans la sphère professionnelle, on assiste à un accroissement progressif en ce qui concerne l’électrification des flottes d’entreprise ainsi que le choix de la voiture électrique comme voiture électrique de fonction.

Le choix pour une entreprise de s’orienter vers des véhicules zéro-émission peut notamment s’expliquer par la volonté de celle-ci de développer sa politique RSE afin de revendiquer ses valeurs et son impact positif sur l’environnement. Le passage à l’électrique pour une flotte d’entreprise lui permet donc d’améliorer son image en mettant en avant ses revendications écologiques.

Par ailleurs, une fois l’électrification de votre flotte de véhicules finalisée, il est intéressant de compléter ses efforts en adoptant un bon comportement de conduite du point de vue écologique. Pour cela, il est possible de se tourner vers la méthode de l’écoconduite.

En tant que dirigeants, il sera donc de votre ressort de sensibiliser vos salariés à la pratique de l’écoconduite. Mais, comment faire ? Nous vous l’expliquons dans cet article.

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi 9h 12h30 · 14h 19h

Les fondements de l’écoconduite pour la voiture électrique

L’avantage principal de pratiquer et de maîtriser la méthode de l’écoconduite va concerner les économies que cette méthode va permettre en termes de consommation d’énergie de la voiture électrique.

En effet, l’écoconduite est une méthode particulièrement efficace afin d’abaisser l’énergie consommée par son véhicule électrique et ainsi réduire de manière significative les coûts énergétiques induits par l’utilisation de la voiture électrique.

En outre, la pratique de l’écoconduite va également résulter en une conduite plus écologique. En effet, privilégier une optimisation et une réduction de l’énergie utilisée par le véhicule électrique va permettre de développer des réflexes en faveur de la sobriété énergétique et donc, plus respectueux de l’environnement.

Lire aussi : 8 astuces pour réduire la consommation d’énergie de sa voiture électrique

Sensibiliser ses salariés à l’écoconduite

Maintenant que nous avons traité des avantages principaux que représente la pratique de l’écoconduite, il s’agit à présent de traiter de la sensibilisation de ses salariés à cette méthode.

Tout d’abord, en tant que dirigeants, il est pertinent pour vous de présenter l’électrification de la flotte d’entreprise et cette démarche d’acquisition de voitures électriques comme un investissement sur le long terme à vos salariés.

Exposer à vos collaborateurs les
motivations derrière ce passage à l’électrique leur assurera une meilleure compréhension du projet et permettra, au passage, une meilleure adhésion à celui-ci.

Lire aussi : Avantages en nature et véhicule électrique en entreprise


Décrire à vos collaborateurs les
bénéfices que représente l’écoconduite est la clé afin de les sensibiliser et de les faire adhérer à des pratiques de conduite plus responsables. De plus, il est important de prendre en compte que l’écoconduite ne représente pas un acte isolé, mais doit au contraire consister en l’adaptation de sa conduite sur le long terme.

Ainsi, le principe de l’écoconduite est d’intérioriser des habitudes de conduite plus écologiques et de les adopter au quotidien, lors de chacun de ses trajets en voiture électrique.

En outre, il est important de faire part à ses collaborateurs de l’importance de prendre soin de son véhicule électrique de fonction. Cela concerne notamment le réflexe de vérifier de manière régulière la pression des pneumatiques et les niveaux de liquide de frein et de liquide de refroidissement et de les compléter ou remplacer si besoin. 

Dans l’ensemble, il s’agit simplement de veiller à l’état de la voiture électrique de fonction de manière générale et de procéder à l’entretien de celle-ci si nécessaire. 

Lire aussi : Comment entretenir sa voiture électrique ?

Les avantages écologiques de l’écoconduite

Pour les salariés sensibles à la cause environnementale et aux pratiques responsables, il est intéressant de leur faire valoir les atouts que représente la pratique de l’écoconduite en matière d’écologie.

En effet, selon une étude menée par Transurban, une entreprise australienne spécialisée dans la gestion d’infrastructures de transport, la pratique de l’écoconduite au quotidien permet une réduction des émissions de CO2 d’au moins 5,5%.
Par ailleurs, cette statistique peut facilement augmenter selon certains paramètres, tels que la nature des déplacements effectués ou le modèle et la taille de la voiture électrique.

De cette manière, si vos collaborateurs utilisent leur voiture électrique de fonction majoritairement pour effectuer des trajets en zone urbaine, dans ce cas, leur consommation d’énergie sera assez modérée.

À titre d’exemple, si vos salariés possèdent une citadine électrique de fonction, à l’image de la Peugeot e-208, celle-ci affichera une consommation énergétique de 15,3 kWh/100 km, ce qui reste une consommation relativement raisonnable.

Lire aussi : Les citadines électriques : tous les modèles disponibles en 2022

Au contraire, s’ils effectuent le plus souvent des trajets longue distance sur autoroute, leur consommation énergétique sera nettement plus élevée.
Selon une étude menée par la Purdue University, dans l’Indiana aux États-Unis, les trajets sur autoroute augmentent considérablement l’énergie consommée par la voiture électrique.

Les avantages sécuritaires de l’écoconduite

Par ailleurs, la pratique de réflexes liés à l’écoconduite va favoriser une vigilance supplémentaire de la part du collaborateur lorsque celui-ci est au volant. Il accordera alors plus d’importance à la maîtrise de sa conduite et à l’allure à laquelle il roule, tout en veillant à limiter sa vitesse.
Dans le cas des trajets sur autoroute, la vitesse idéale à conserver sera ainsi comprise entre 100 km/h et 110 km/h pour un véhicule électrique, ce qui présentera, en outre, l’avantage d’optimiser son autonomie au maximum.

Cela permettra une meilleure anticipation de la circulation, amenant à une conduite plus sécurisée et donc, à un risque réduit d’accident de la route.
D’après les statistiques du gouvernement concernant la sécurité routière, la vitesse est un facteur considérablement important des accidents routiers et représente environ 27% des accidents mortels sur les routes

L’investissement que représente l’électrification de la flotte d’entreprise sera, en ce sens, plus vite amorti, avec une diminution du nombre de sinistres potentiels grâce à une conduite plus vigilante.

En outre, une conduite écologique va résulter en une réduction des coûts de recharge grâce à une consommation énergétique optimisée.

Les avantages économiques de l’écoconduite

L’écoconduite va permettre d’économiser les recharges en réduisant la fréquence de celles-ci et donc en diminuant les coûts liés à la recharge de la flotte de voitures électriques.

De plus, une réduction de la fréquence de recharge aura pour avantage d’optimiser tant l’autonomie que la durée de vie de la batterie électrique.

Par ailleurs, il est important de choisir le modèle de véhicule électrique adapté selon la nature du trajet professionnel afin de faire des économies sur sa voiture électrique de fonction. À titre d’exemple, il sera pertinent de privilégier des modèles compactes, à l’image des citadines électriques comme la Renault Megane E-Tech ou la Peugeot e-208 pour les trajets urbains. De la même manière, pour les trajets moyenne à longue distance, il faudra plutôt se tourner vers des modèles plus performants et à l’autonomie plus conséquente, à l’image des SUV électriques, comme le Kia Niro EV ou l’Opel Mokka-e.

Lire aussi : La rentabilité d’une voiture électrique

Offrez vous une voiture électrique en leasing

Communiquer autour de l’écoconduite dans l’entreprise

Afin d’assurer la bonne complétion de la démarche d’écoconduite, il est important d’assurer une communication efficace de celle-ci au sein de votre entreprise. Pour cela, il peut être judicieux de songer à la rédaction et à la diffusion d’une charte d’écoconduite dans le but de garantir le respect et la mise en application de pratiques de conduite plus vertueuses.

Il existe également des formations à l’écoconduite dans lesquelles vous pouvez investir, à destination de vos collaborateurs. De plus, le coût de ces formations sera rapidement rentabilisé grâce au retour sur investissement généré par la pratique de l’écoconduite, une fois celle-ci maîtrisée et adoptée au quotidien.

Les économies réalisées grâce à l’instauration de l’écoconduite permettront donc d’augmenter le budget de l’entreprise. De cette manière, il sera possible de réinvestir une partie des fonds en faveur des salariés, afin d’augmenter leurs avantages ou leur confort au quotidien au sein de l’entreprise, par exemple.

Cette perspective sera un autre moyen de motiver ses collaborateurs à la pratique de l’écoconduite, si des bénéfices directement accessibles sont prévus à la clé. De la même manière, en cas de non-respect des règles d’écoconduite mises en vigueur, il sera par exemple possible de supprimer certains de ses avantages en contrepartie.

 

En outre, une fois le cadre réglementaire instauré autour de l’écoconduite, il est important d’entretenir ces règles et de les pratiquer sur le long terme. Pour cela, il est important de conserver un dialogue autour de l’écoconduite dans l’entreprise, en communiquant dessus régulièrement.

Il peut ainsi être intéressant de poser à vos salariés des questions relatives à leur pratique de l’écoconduite. Vous pouvez par exemple les questionner sur les gestes de conduite écologiques qui ont été les plus difficiles à mettre en place ou encore ceux qui ont été les plus efficaces, selon eux, pour réduire la consommation énergétique de leur véhicule électrique de fonction.

L’idée est simplement d’entretenir le dialogue autour de l’écoconduite au sein même de l’entreprise afin de s’assurer de la prospérité et de la pérennité de sa pratique.

En conclusion

L’écoconduite a une double portée. Elle consiste en un ensemble de réflexes à adopter au quotidien au niveau de sa conduite et permettant de profiter d’avantages considérables, qu’ils soient écologiques, économiques ou encore sécuritaires.

Ainsi, si vous êtes une entreprise, il est important de sensibiliser vos collaborateurs aux pratiques vertueuses en ce qui concerne la conduite de leur voiture électrique de fonction lors de leurs trajets professionnels. Il s’agit alors d’engager la responsabilité environnementale des salariés en leur exposant les différents bénéfices découlant de la pratique de l’écoconduite au quotidien.

Par ailleurs, autre que de représenter de nombreux avantages pour l’entreprise, il existe aussi des bénéfices pour les collaborateurs, découlant directement de l’écoconduite. En effet, celle-ci permettra d’améliorer l’expérience de conduite des salariés, tout en garantissant leur sécurité dès lors qu’ils font usage de leur voiture électrique de fonction pour leurs trajets professionnels.

Convertir sa flotte en électrique : le guide complet

Tout ce que vous devez savoir concernant la transition énergétique de votre flotte automobile !
livre blanc
Anaëlle Babled
Anaëlle Babled

À travers la rédaction d'articles, j'aspire à accompagner les particuliers et les professionnels dans leur passage à l'électrique et promouvoir ainsi le développement de la mobilité douce.

À lire aussi