fbpx

Beev

4,9 – Rapide et bienveillant !

Voiture électrique de société ou utilitaire électrique : laquelle choisir ? 

Les voitures électriques, qu’elles soient destinées à une société ou bien même des utilitaires pour les salariés, sont aujourd’hui la solution la plus intelligente pour faire face aux défis et aux objectifs de demain concernant l’environnement et l’écologie.
Équiper son entreprise de modèles entièrement électriques présentent plusieurs atouts et avantages qui méritent d’être soulignés. Découvrez-les à travers cet article.

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi 9h 12h30 · 14h 19h

Avantages utilitaires électriques

Il est évident que la livraison des achats en ligne aux particuliers et aux professionnels ou l’approvisionnement des entreprises à travers toute la France constituent un pilier important de la mobilité de demain. La livraison urbaine est donc étroitement liée aux véhicules électriques professionnels. Pour une entreprise, avoir une flotte automobile de voitures utilitaires électriques semble être donc un compromis intéressant. De plus, cela présente des avantages non négligeables pour la société. 

Pour en savoir plus sur les utilitaires électriques → Comment choisir sa fourgonnette électrique pour son entreprise ? 

Une assurance pour le futur du tout électrique

En Europe et particulièrement en France, de plus en plus de villes restreignent l’accès à leurs centres-villes pour diverses raisons. Effectivement, des ZFE (zones à faibles émissions) dorénavant nommées ZCR (zones de circulation restreintes) sont apparus ces dernières années. L’objectif restant le même : éloigner les véhicules les plus polluants des centres-villes, notamment dans les grandes agglomérations comme Paris. 

Lorsqu’une entreprise prend la décision d’équiper sa flotte de véhicules utilitaires électriques, elle a l’assurance de pouvoir continuer à accéder à toutes les zones d’une ville. Cela est également valable même pendant les pics de pollution de l’air, car les restrictions de circulation ne s’appliquent pas aux véhicules utilitaires électriques très peu polluants. Un argument clé qu’il faut donc garder à l’esprit des entreprises au moment de faire leur transition écologique et de constituer ou renouveler leur flotte automobile.

Des avantages fiscaux très intéressants

En France, comme pour les particuliers, un grand nombre de bonus est accordé aux entreprises désireuses d’acquérir des voitures utilitaires électriques. Ils bénéficient tout d’abord de la prime à la conversion, lors du remplacement d’un ancien véhicule utilitaire Crit’Air 3 ou plus ancien (diesel immatriculé pour la première fois avant 2011 ou essence immatriculée pour la première fois avant 2006). Cette prime permet de bénéficier jusqu’à 3 000 € pour l’achat d’un véhicule Crit’Air 1 neuf ou d’occasion dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 127 g/km (ou 137 g/km si le véhicule a plus de six mois). 9 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion. Un simulateur officiel est d’ailleurs disponible pour savoir immédiatement son éligibilité ou non. Le bonus écologique permet aussi d’obtenir une aide d’un montant maximum de 7 000 € pour l’acquisition d’un véhicule utilitaire léger électrique, neuf ou d’occasion, ou d’un véhicule utilitaire léger hybride rechargeable neuf. 

À lire aussiVignette Crit’Air : quel est le prix d’un certificat ? 

En plus de ces subventions nationales, de nombreuses régions et départements proposent des primes supplémentaires qui rendent plus que jamais intéressant l’acquisition d’un fourgon électrique. Concernant les aides pour l’installation de bornes de recharge, les entreprises peuvent aussi profiter du programme ADVENIR. Ce dispositif accompagne et finance l’installation de bornes de recharges auprès des entreprises dans l’objectif de soutenir la mobilité électrique. 

À noter : Ces subventions ne sont pas exonérées d’impôts.

Le coût total de possession et de fonctionnement des utilitaires électriques considérablement réduit

Les voitures électriques ne disposent pas de courroie de distribution, de réservoir d’huile ou bien même de filtres à remplacer. Les batteries électriques nécessitent donc naturellement moins d’entretien qu’un moteur d’une voiture thermique. Les batteries ont la possibilité d’être chargées au travail, à la maison, en vacances ou bien même dans les parkings à un tarif au kW (kilowatt), ce qui rend le prix aux 100 km bien inférieur à celui des véhicules à combustion traditionnels. Ce total est une estimation du coût total de possession d’une voiture pour une période donnée (en l’occurrence ici 5 ans).

Il prend en compte plusieurs paramètres dont le capital, la dépréciation (environ 40% du TCO), le carburant (environ 20%), l’assurance (environ 10-15%), l’entretien du véhicule (environ 5-10%), la dépréciation (40%) ainsi que les frais administratifs et charges fiscales. Le coût total propriétaire (total cost of ownership en anglais) est donc nettement inférieur et intéressant pour les véhicules utilitaires électriques que pour leurs homologues diesels !

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter notre article sur le TCO : comment le calculer et l’optimiser ?

À lire aussi Comparatif : la voiture électrique ou la voiture thermique ?

Fini les problèmes de stationnement entre centre-ville

Plus d’amendes de stationnement  ! Certaines grandes villes de France telle que Nice, Aix-en-Provence ou bien tout simplement Paris vont au-delà de la permission de l’ensemble de leur accès à leur centre-ville. En effet, elles proposent aux véhicules les moins polluants, donc électriques, un stationnement totalement gratuit

Effectivement, des places de stationnement leur sont réservées à cet effet avec une borne de recharge leur permettant de recharger la batterie du véhicule gratuitement. Un énorme avantage d’un point de vue financier pour les entreprises. Cela représente une charge en moins et surtout plus d’inquiétude de retrouver une amende sur son pare-brise si la livraison ou l’approvisionnement a finalement pris plus de temps que prévu. 

Il est également intéressant de noter que toutes les villes ne proposent pas forcément le stationnement gratuit. C’est le cas pour Bordeaux, Cannes ou encore Orléans qui met gracieusement à la disposition des conducteurs des disques verts. Ces petits disques de couleur permettent aux véhicules émettant moins de 120 g de CO2/km de profiter de deux heures de stationnement gratuit. Bordeaux propose en plus la recharge gratuite des voitures électriques !

Une gamme d’utilitaires électriques large et diversifiée

Aujourd’hui, pour la livraison urbaine, les constructeurs automobiles proposent de plus en plus de modèles électriques utilitaires à différents prix et adaptés aux besoins des entreprises. C’est le cas de la marque Renault, avec son Kangoo E-Tech, la marque allemande Volkswagen et son E-Crafter ou bien encore Opel avec son Vivaro-e. Des véhicules qui tendent à devenir de plus en plus intelligents, modulables, connectés et performants dans l’optique de simplifier les gestes du quotidien et de toujours plus faciliter la conduite.

Certaines innovations ont déjà était intégrée aux utilitaires électriques comme l’IA (intelligence artificielle), c’est le cas pour Volkswagen e-Crafter ou bien la Fiat e-DucatoCes deux modèles sont dès à présent disponibles en location longue durée et en location moyenne durée chez Beev. Ils permettent notamment de calculer la durée de conservation de chaque colis en tenant compte du type des produits, de sa destination et de ses conditions de circulation. Les utilitaires électriques sont également dotés d’une autonomie de plus en plus importante. La Peugeot e-Traveller pour sa part offre une belle autonomie de 330 km. Une bonne nouvelle pour les entreprises pour qui le manque d’autonomie représentait un des principaux freins à l’électrification de leur flotte automobile

La sécurité est également un point clé lors de l’achat d’une voiture électrique, ce fait est davantage vrai pour les utilitaires électriques qui transportent des denrées très sensibles comme de l’alimentaire. C’est pour cela, qu’elles intègrent des systèmes de sécurité telle que le Side Wind Assist (processus de stabilisation qui agit sur les freins pour éviter au camion de se déporter). Le Surround Rear Vision est, lui aussi, présent et permet d’améliorer la visibilité en proposant un ensemble de caméras de recul formant une image grand angle projetée sur le rétroviseur intérieur. Le constructeur automobile Renault en a déjà équipé ses deux utilitaires électriques : le Kangoo Van-E-tech et le Kangoo ZE.

Offrez vous une voiture électrique en leasing

Avantages voitures électriques en société

Comme vu précédemment, la technologie des véhicules électriques s’améliore d’année en année. Les modèles évoluent constamment et de ce fait, il n’est donc pas surprenant de voir les entreprises équiper leurs salariés en voitures électriques de société, c’est une solution de plus en plus attrayante pour les entreprises et une pratique qui se banalise. De plus, en tant que directeur de société, cela a un sens financier, tout en étant un geste positif pour l’environnement en émettant que très peu de CO2. 

En plus des impôts et des subventions, posséder un véhicule électrique permet de réduire les coûts tout au long de votre possession. Lorsque l’on compare les coûts de fonctionnement à une voiture à essence ou diesel, un véhicule électrique peut être conduit. Peu de frais d’entretien sont également à prévoir. Autant de nombreux avantages qui profitent aux directeurs d’entreprise et à leurs salariés.

À lire aussi Fiscalité des voitures électriques en 2022 : vos avantages

Avantages fiscaux pour les voitures de société électriques

Si vous achetez un véhicule électrique pour l’utiliser comme voiture de société, vous bénéficierez d’une exonération totale et définitive de la taxe sur les voitures de sociétés (aussi appelée TVS). Elle concerne uniquement les modèles dont le taux de dioxyde de carbone est inférieur ou égal à 20g/km. 

En plus de cette exonération, des avantages financiers importants existent pour les sociétés qui ont pour projet d’équiper leurs salariés en voitures professionnelles. Ainsi, les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu peuvent bénéficier d’un suramortissement de 40% de la valeur des véhicules. Le plafond du suramortissement varie selon les émissions de CO2 et de l’année d’acquisition du véhicule : 

  • 30 000 € pour les modèles émettant moins de 20 g de CO2/km
  • 20 300 € pour les modèles émettant entre 20 et 59g g de CO2/km 
  • 18 300 € pour les modèles émettant entre 60 et 130 g de CO2/km
  • 9900 € pour les modèles émettant plus de 130 g de CO2/km
  • L’entreprise peut bénéficier d’une exonération partielle de la taxe sur la carte grise si elle possède une flotte de véhicules “propres” (100 % électrique). À noter que le montant de la taxe sur la carte grise n’est pas la même dans toutes les régions. Voici ci-dessous, les différents montants de certaines régions : 
Régions Montant
Auvergne-Rhône-Alpes
43,00 €
Hauts-de-France
33,00 €
Occitanie
44,00 €
Grand Est
42,00 €

Les aides locales pour l’acquisition de voitures électriques professionnelles

Cela vaut la peine de s’informer, effectivement certaines régions peuvent offrir des subventions supplémentaires très importantes concernant l’achat de voiture électrique de société. La plupart des régions permettent de postuler en ligne, via leur portail d’aide ou le site de la région en question. 

La région Île-de-France accorde une aide de 6 000€ aux entreprises éligibles pour l’acquisition d’un véhicule électrique léger. Cette aide est cumulable avec le bonus écologique de l’état plafonné à 6 000€ mais aussi avec la prime à la conversion qui peut faire économiser jusqu’à 5 000€ pour les entreprises. Au total, le cumul des aides peut faire économiser 17 500€ aux entreprises franciliennes. Ces aides concernent les entreprises comptant 50 salariés maximum, ayant leur siège en Île-de-France et dont le chiffre d’affaires annuel n’excède pas 10 millions d’euros. Les démarches sont simples, un simple formulaire est à remplir sur le site officiel de la région Île-de-France au plus tard dans les trois mois suivant l’achat du véhicule propre.

Pour plus d’infos Aide à l’acquisition de véhicules électriques pour les professionnels en Île-de-France

Du côté de la région Occitanie, elle propose une aide pour les acquéreurs de véhicules électriques d’occasion. À condition d’avoir un taux d’émission de CO2 de 20 g/km au plus. Cette aide appelée “Éco-chèque mobilité” a été mise en place dans le cadre d’un plan en faveur de l’environnement pour inciter les entreprises à acquérir des véhicules propres. 

Vous pouvez retrouver sur le site officiel de la Région Occitanie un simulateur pour connaître votre éligibilité. 

Ayant pour ambition la réduction des émissions de CO2, en Auvergne-Rhône-Alpes, cinq communes de la région bénéficient d’aides afin d’adopter la voiture électrique. Le montant de l’aide dépend du poids total autorisé en charge (PTAC), 3000 € pour un véhicule électrique inférieur à 2500 kg et 5000 € s’il dépasse cette masse. Vous êtes peut-être éligible à l’aide de la région si vous habitez dans les communes suivantes : 

  • Pays Rochois
  • Cluses, Arve et Montagnes
  • Vallée de Chamonix-Mont-Blanc
  • Faucigny-Glières
  • Pays Mont-Blanc

À noter : Seules les PME et TPE peuvent aspirer à cette aide. 

Les aides de l’État pour les professionnels

Tout comme pour les utilitaires, les entreprises peuvent bénéficier du bonus écologique s’ils projettent d’acheter des voitures électriques de société. Initialement fixé à 7 000 € en 2021 pour les véhicules inférieurs à 47 000 €, le montant de l’aide s’est vu abaissé à 6 000 € en 2022. En ce qui concerne les voitures électriques, entre 47 000 € et 60 000 €, le montant est passé de 2000 € à 1 000 €. 

Elles bénéficient aussi de la prime à la conversion à hauteur de 2 500 € maximum si elles remplacent leur ancien véhicule diesel immatriculé avant 2011 ou leur véhicule essence immatriculé avant 2006. Cela concerne uniquement les modèles électriques inférieur ou égal à 60 000 €. Le Peugeot e-Expert et l’Opel Vivaro-e sont des utilitaires éligibles à cette aide.

En conclusion

À travers cet article, vous avez donc pu découvrir plus en détail les avantages pour une entreprise qui décide de faire sa transition écologique en équipant ses salariés en voitures électriques, que ce soit des voitures de société comme des utilitaires. 

Le montant des aides évoluant régulièrement, il est judicieux de réfléchir à quelle période est-il le plus intéressant pour renouveler ou électrifier votre flotte automobile. En plus, cela a un réel impact environnemental et représente un vrai argument pour les entreprises qui ont de plus en plus une conscience écologique. 

Et vous, que pensez-vous de l’électrification des véhicules d’une flotte automobile dans une entreprise ? Si vous êtes un directeur d’entreprise, envisagez-vous d’équiper vos salariés en voitures électriques ? Si c’est le cas, Beev peut vous accompagner dans votre projet.  On attend vos commentaires !

À lire aussi Équiper les collaborateurs de véhicules électriques : comment faire ?

Adrien-Maxime MENSAH
Adrien-Maxime MENSAH

Croire en l'électrification des véhicules, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin vers sa transition écologique, pour cela je vous propose du contenu sur l'environnement de l'électrique.

À lire aussi