⚠️ ATTENTION ! Nous mettons à jour nos tarifs suite aux nouvelles annonces gouvernementales concernant les bonus écologiques ♻️

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

PME/TPE : comment préserver sa trésorerie à travers la LLD d’un véhicule électrique ?

Préserver trésorerie LLD voiture électrique

Selon l’analyse du marché automobile par Sesamlld, l’étude indique que 487 236 véhicules ont été immatriculés en LLD en 2022, soit une part de marché de 27,3 %. Parmi ces véhicules immatriculés en LLD, 363 266 véhicules concernent le marché des entreprises, soit 58 %. 

Pour se focaliser sur les véhicules électriques, ces derniers se classent en 5ᵉ position avec une part de 8 % sur le marché LLD :

  1. Diesel avec 36,1 % de part de marché
  2. Essence avec 30,1 % de part de marché 
  3. Hybride avec 14,4 % de part de marché
  4. Hybride rechargeable avec 9,4 % de part de marché 
  5. Électrique avec 8 % de part de marché
  6. Autres avec 1,7 % de part de marché 
  7. Superéthanol avec 0,3 % de part de marché

Source : Sesamlld

Que vous soyez une PME ou une TPE, quel que soit votre budget, il est possible de louer des véhicules électriques pour votre flotte automobile, et cela, tout en préservant votre trésorerie.

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi
9h 12h30 · 14h 19h

LLD véhicule électrique : qu’est-ce que c’est ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, qu’est-ce que la LLD d’un véhicule électrique ?

Pour rappel, la LLD (location longue durée) est un mode de financement devenu commun chez les professionnels. Ainsi, sur une période établie – généralement entre 12 et 60 mois – le locataire verse un loyer mensuel au loueur et ce dernier confie au locataire un ou plusieurs véhicules.

Dans ce cas, quelle est la différence entre la LLD, LOA et LMD ?

Attention à ne pas confondre ces 3 autres modes de financement : 

  • La LLD repose sur une location à long terme. En fin de contrat, le véhicule est restitué auprès du loueur et le locataire à la possibilité de renouveler son contrat avec un autre véhicule s’il le souhaite. 
  • La LOA (Location avec Option d’Achat) une autre forme de location où le locataire loue le véhicule sur une période donnée puis en fin de contrat le locataire devient propriétaire du véhicule électrique.
  • La LMD (Location Moyenne Durée), c’est un leasing sur une durée de 1 à 24 mois, permettant au locataire de louer un véhicule électrique sur une courte période. À la fin du contrat, il faudra opter pour une LLD. Cela peut être intéressant si vous souhaitez tester un véhicule électrique avant de vous décider à l’acheter.

Voici un tableau comparatif pour mieux comprendre entre ces trois modes de financement : 

LMD LLD LOA
Période de location
Courte période entre 1 à 24 mois
Longue période entre 12 et 60 mois
Longue période entre 48 et 27 mois
Apport
Non
Non
Oui
Possibilité de racheter le véhicule en fin de contrat ?
Non
Non
Oui
L'assurance prise en charge ?
Oui
À la charge du locataire
À la charge du locataire
L’entretien pris en charge ?
Oui
Oui
À la charge du lotaire
L'assistance prise en charge ?
Oui
Oui
À la charge du locataire
Plafond kilométrique
Oui
Oui
Oui

Choisir la LLD d’un véhicule électrique : pourquoi l’opter ?

Alors que l’Union européenne a définitivement interdit la production et la vente de voitures et camionnettes thermiques neuves pour 2035, le gouvernement français demande à ce que l’ensemble des entreprises passe par la mobilité électrique, via la loi LOM.

Certes, l’acquisition d’un véhicule électrique représente un investissement assez conséquent, mais il existe des alternatives, notamment en passant par de la LLD. 

Voici quelques avantages d’opter pour une location longue durée : 

Voiture électrique en LLD : avantage en nature

En effet, lorsque vous optez pour de la LLD, la trésorerie est préservée via l’avantage en nature en entreprise.

Pour rappel, comme l’utilisation de véhicule électrique contribue à la transition énergétique, la législation a mis en place un abattement en plus depuis le 1er janvier 2020. Cela a été prévu pour encourager davantage les entreprises souhaitant proposer des véhicules de société à ses collaborateurs. Un atout accessible grâce à l’avantage en nature

Alors que celui-ci devait prendre fin le 31 décembre 2022, la date de fin de l’avantage en nature pour véhicule électrique a été repoussée au 31 décembre 2024. Avec cette prolongation, des conditions ont été ajoutées : 

Si la borne est installée sur le lieu de travail

  • La borne est utilisée par le salarié à but non-professionnel et l’avantage en nature sera à 0 €,

Si la borne est installée en dehors du lieu de travail

  • L’employeur prend plus ou moins en charge les frais d’achat et d’installation de bornes. Dans ce cas, deux autres conditions s’ajoutent à cela : 
    • Si le contrat de travail du salarié prend fin, la borne de recharge ne sera plus accessible au bénéficiaire. Dans ce cas, la prise en charge est exclue de l’assiette des cotisations et des contributions sociales,
    • Si la borne est installée chez le collaborateur et n’est pas retirée à la fin du contrat de travail, la prise en charge est aussi exclue de l’assiette des cotisations et des contributions sociales, dans la limite de 50 % des dépenses réelles, soit 1 000 € maximum,
  • L’employeur prend plus ou moins en charge les autres frais d’utilisation ou de location de la borne installée en dehors su lieu de travail. Dans ce cas, la prise en charge ne sera pas prise en compte dans l’assiette des cotisations et des contributions sociales. De plus, cela sera dans la limite de 50 % du montant des dépenses réelles qui aurait dû être à la charge du salarié.

 

Pour plus d’informations : mise à disposition d’une borne de recharge électrique de véhicules

Par ailleurs, en plus de proposer des véhicules de société à vos collaborateurs, vous pouvez aussi leur offrir des cartes de recharge. Ils pourront ainsi recharger leurs véhicules sur plus de 300 000 bornes de recharge publiques à travers toute l’Europe.

Convertir sa flotte avec des véhicules électriques en LLD

Comme nous l’avions évoqué précédemment, la loi LOM a été établie pour que les entreprises puissent faire leur transition énergétique. Ce processus se fait sur plusieurs périodes avec une proportion minimale selon l’article 26A de la loi LOM : 

  • 1er janvier 2022 : renouvellement de 10 % de la flotte automobile
  • 1er janvier 2024 : renouvellement de 20 % de la flotte automobile 
  • 1er janvier 2027 : renouvellement de 40 % de la flotte automobile 
  • 1er janvier 2030 : renouvellement de 70 % de la flotte automobile 

Lorsque vous optez pour des véhicules électriques (voitures et/ou utilitaires électriques) en LLD, sachez que cela vous donne la possibilité de changer de véhicule régulièrement.

Comme votre société est amenée à évoluer dans le temps, il est important d’avoir à disposition des véhicules : 

  • Fonctionnels,
  • Qui répondent aux besoins actuels et futurs de votre entreprise et de vos salariés, 
  • Équipés de dernières technologies, surtout autour de l’autonomie de la voiture – un élément important si vous êtes amené à faire de longs trajets.

En savoir plus : Entreprise – les avantages de la flotte automobile électrique

Faites réaliser votre audit par Beev

Une capacité d’endettement préservée

Lorsque vous choisissez de financer votre véhicule électrique avec la LLD, cela vous permet d’éviter l’immobilisation des capitaux empruntés ou propres et de conserver ses capacités financières pour d’autres projets liés à votre cœur de métier. De ce fait, les loyers passent en charges à condition qu’une réintégration fiscale corresponde à la quote-part des amortissements non déductibles pratiqués par le loueur.

À l’inverse d’un emprunt, la LLD n’affecte pas votre bilan comptable. Dans ce cas, les loyers ne passeront pas en investissement, mais en charge et donc déductibles.

Comment optimiser la préservation de sa trésorerie ?

En de ces objectifs, plusieurs actions complémentaires peuvent être envisagées pour optimiser la trésorerie et faire encore plus d’économies :

Optimiser le TCO de votre flotte automobile

Une des manières de préserver la trésorerie de votre société, c’est d’optimiser le TCO (Total Cost of Ownership)

Étant donné que votre entreprise est amenée à évoluer, il est important d’avoir de la flexibilité et de s’ajuster aux changements internes et externes à votre entreprise, à savoir par exemple : 

  • Les cadres réglementaires et législatifs,
  • Les évolutions technologiques, 
  • Les nouveaux besoins de l’entreprise. 

Le fait de pouvoir gérer le TCO vous permettra d’étudier en profondeur plusieurs éléments, notamment : 

  • L’estimation des coûts réels du parc,
  • L’évaluation du ROI (Retour sur investissement),
  • La période propice à laquelle il faudra renouveler les véhicules de votre flotte, 
  • Le choix et la sélection des véhicules, sur la motorisation, consommation d’énergie. 

Grâce à cet indicateur de référence, le gestionnaire sera apte à identifier les postes de dépenses qui auront besoin d’être optimisés et ainsi améliorer la maîtrise des coûts. 

Pour optimiser le TCO de votre flotte, vous pouvez d’abord vous concentrer sur : 

  • Le choix du véhicule 
  • Les frais associés à l’entretien du véhicule, comme les vidanges, les remplacements de pneus, les lavages du véhicule, etc.)
  • Former vos collaborateurs à l’utilisation du véhicule électrique : vos collaborateurs participent aussi à l’optimisation du TCO, et cela, en leur proposant une formation sur l’utilisation du véhicule électrique. En les formant, cela va leur permettre d’adopter les bonnes pratiques, comme : 
    • L’écoconduite
    • L’utilisation du frein régénératif 
    • Vérification de l’état des pneus, fonctionnement des feux, l’état des essuie-glaces 
    • Anticiper les ralentir pour éviter les freinages excessifs 

Rappel : le TCO (Total Cost of Ownership ou coût total de détention), regroupe l’ensemble des coûts liés à la possession du véhicule, dès son acquisition jusqu’à sa cession ou sa destruction.

Surveiller la consommation d’énergie

Vous pouvez, dans un premier temps, surveiller la consommation d’énergie de votre véhicule électrique, pour éviter des dépenses énergétiques supplémentaires et faire des économies face à la hausse des prix d’électricité depuis le 1er février 2023.

Plusieurs pratiques sont possibles, comme : 

  • Choisir d’un véhicule électrique peu énergivore
  • Privilégier une conduite fluide 
  • Utiliser le mode “éco”, pour réduire l’énergie consommée par le véhicule et économiser la batterie 

Pour plus d’informations : 8 astuces pour réduire la consommation d’énergie de sa voiture électrique

Voiture électrique : aides nationales et locales

Saviez-vous que pour l’acquisition et la location de véhicules électriques, des aides sont disponibles ?

En effet, pour encourager les particuliers et les professionnels à adopter la mobilité électrique, des aides mises en place par le gouvernement sont encore disponibles, comme : 

    • Pour les personnes morales, le bonus écologique est fixé à 27 % du prix d’achat TTC et d’un montant de 3 000 €, pour l’acquisition d’une voiture particulière électrique, 
    • Pour l’achat d’une camionnette électrique, l’aide est fixée à 40 % du coût d’acquisition et plafonnée à 4 000 € si la camionnette est achetée ou louée par une personne morale,
    • Pour les véhicules électriques d’occasion, l’aide est fixée à 1 000 €.
  • Prime à la conversion : lorsqu’un véhicule polluant (diesel ou essence) est mis à la casse, l’État verse à l’automobiliste une prime lui permettant d’acheter ou de louer en LLD un véhicule peu polluant. Le seul élément pour être éligible à cette prime est que votre établissement soit implanté en France. 

Concernant le montant pour entreprise, la prime est plafonnée à 2 500 €.

  • Prêt à taux zéro (PTZ) : depuis le 1er janvier 2023 et sur une durée de 2 ans, le prêt à taux zéro pour l’achat d’un véhicule peu polluant est lancé pour une expérimentation. Plusieurs conditions sont à prendre en compte pour bénéficier de ce dispositif fixé à 30 000 €, à savoir : 
    • Être une PME ou TPE à moins de 10 salariés 
    • Être implanté dans une ZFE-m (Zone à Faible Émission Mobilité) ou dans une intercommunalité limitrophe 
    • Avoir un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros maximum 
    • Acquérir d’un véhicule électrique à un montant de 45 000 € maximum pour une voiture, 60 000 € pour une camionnette, un poids total de 2,6 tonnes en charge et une émission de CO2 en dessous de 50 grammes par kilomètre. 

Bon à savoir : dans le cas d’une LLD ou LOA, le PTZ (Prêt à taux zéro) est également éligible avec un montant de 10 000 €. La période de remboursement du prêt correspond au contrat de location.

  • Prêt vert ADEME : ce dispositif, proposé par BPI France, va aider les petites et moyennes entreprises en finançant leur projet de transition énergétique et écologique. Sur une durée de 2 à 10 ans (avec différé d’amortissement en capital de 2 ans), l’organisation s’engage à verser entre 10 000 et 1 000 000 € à l’entreprise
  • Aides au rétrofit électrique : instauré depuis avril 2020, il est possible d’électrifier un véhicule thermique, en retirant le moteur thermique et le réservoir du véhicule pour les remplacer par une batterie et un moteur électrique : c’est ce qu’on appelle le rétrofit. Concernant le montant, celui-ci est fixé suivant la catégorie du véhicule : 
    • Pour une voiture : une prime fixée à 2 500 €,
    • Pour une camionnette (suivant sa masse) : une prime plafonnée à 9 000 €.

Pour plus d’informations : 

Découvrez vos aides financières avec notre simulateur !
Besoin de connaître les aides financières pour l'achat de véhicule électrique ? Avec notre simulateur de projet, découvrez vos subventions pour réduire les frais liés aux véhicules électriques.

LLD : éviter des dépenses supplémentaires

Comme la LLD est un mode de financement où le loyer reste inchangé pendant tout le long du contrat, cela vous permet de mieux contrôler votre trésorerie. 

De plus, en étant locataire d’une voiture électrique, cela vous épargne les dépenses supplémentaires, comme : 

  • Les coûts de revente d’un véhicule en calculant sa dépréciation 
  • Le remboursement d’indemnité 
  • Les avances de fond pour les réparations 
  • L’achat d’un nouveau véhicule électrique 
  • La Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) : les véhicules électriques émettant moins de 60 g de CO2 (norme de WLTP) ne sont pas soumis à cette taxe. 

Ainsi, sur ces points cités ci-dessus, c’est le loueur du véhicule électrique qui les prend totalement en charge. Cela allège fortement votre trésorerie. 

Bonus : faire des économies sur le carburant

En effet, en optant pour une voiture électrique en LLD, les coûts de carburant sont plus faibles que sur les homologues thermiques. À l’heure actuelle, le coût de carburant pour les véhicules thermiques varie entre 1,60 € et 2 € le litre.

De l’autre côté, il est vrai que les coûts d’électricité ont récemment augmenté, cependant vous avez la possibilité de recharger votre véhicule à des heures creuses, où l’utilisation d’électricité est moins fréquente.

À ces périodes, le coût d’électricité est moins élevé. Cette pratique est d’ailleurs une des nombreuses astuces pour faire face à la hausse des coûts d’électricité.

À lire aussi : 10 mythes sur les voitures électriques démystifiés

Conclusion

Si la LLD est un succès auprès des entreprises, c’est qu’elle s’adapte à la situation de la société, c’est-à-dire que des offres de véhicules électriques sont proposées en fonction du projet, du budget, des besoins de l’entreprise.

L’un des avantages de la LLD, c’est qu’elle permet de préserver la trésorerie, mieux contrôler la gestion financière.

D’ailleurs, si vous souhaitez renouveler votre flotte automobile, pensez : 

  • Aux aides nationales et locales
  • À adapter et à former vos collaborateurs à utiliser les véhicules électriques de manière écologique 
  • À surveiller attentivement le TCO de votre entreprise pour prendre les bonnes décisions suivant l’évolution et les besoins de votre société 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter nos experts. Quel que soit votre projet, vous profitez des offres adaptées et d’un accompagnement personnalisé. 

Grace Nzuzi
Grace Nzuzi

À travers mes articles, je vous aide à mieux gérer votre transition énergétique. Et ce, autant pour les professionnels que pour les particuliers.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises