⚠️ ATTENTION ! Nous mettons à jour nos tarifs suite aux nouvelles annonces gouvernementales concernant les bonus écologiques ♻️

Profitez de nos dernières offresOffres leasing Tesla  |  Offres leasing Kia  |  Nos meilleures offres en leasing

Quels seront les défis des infrastructures de recharge pour les voitures électriques en 2024 ?

Infrastructures de recharge

L’année 2024 s’annonce comme être une année record en termes d’infrastructures de recharge pour voitures électriques (IRVE). Effectivement, le nombre de bornes de recharge devrait dépasser celui des stations services pour voitures thermiques. Dans cet article, découvrez les défis, les opportunités ainsi que les perspectives pour leur développement. 

À lire aussi → Quel est le rôle des infrastructures de recharge pour l’essor d’une flotte automobile électrique ? 

Table des matières

Nos experts vous répondent avec le sourire

Du lundi au vendredi
9h 12h30 · 14h 19h

Zoom sur les infrastructures de recharge en France

En France, le développement des infrastructures de recharge pour véhicules électriques est une priorité du gouvernement. Examinons plus en détail le panorama des IRVE ainsi que l’évolution durant l’année passée.

L'état actuel en quelques chiffres

La France se classe au 3ᵉ rang des pays comptant le plus de points de recharge publics devant l’Allemagne et derrière les Pays-Bas, au 30 septembre, on en dénombre 109 856 sur l’ensemble du territoire (une moyenne de 163 points pour 100 000 habitants). Plus récemment, en novembre dernier, le nombre total de points de recharge avait encore augmenté, on en comptait 114 385 sur tout le territoire. Ce développement prend aussi en compte le réseau de bornes de recharge rapide (avec 14 500 installations). Tout cela confirme l’engagement de vouloir posséder une IRVE robuste et accessible. Le bilan de l’année 2023 démontre donc une réelle avancée dans le développement des infrastructures de recharge en France.

Quels progrès ont été réalisés en 2023 ?

L’année 2023 a été marquée par une hausse significative (+52,4 %) des immatriculations par rapport à 2022 (192 438). La Tesla Model Y, Tesla Model 3 et Peugeot e-208 font partie des trois véhicules électriques qui se sont les mieux vendus cette année. Cet intérêt grandissant pour la mobilité pose donc la question du réseau de recharge, comment disposer d’une infrastructure de recharge complète et diversifiée pour anticiper les besoins en matière de mobilité électrique ?

 

À lire aussi → Top 5 des véhicules électriques les plus vendues en 2023 

Quels sont les grands enjeux pour 2024 ?

En 2024, la France est confrontée à plusieurs enjeux majeurs pour le développement des infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE). Ces enjeux sont essentiels à la réussite de la transition vers une mobilité plus durable.

Faire face à l’augmentation de la demande

Une croissance du nombre de véhicules électriques attendue

Les véhicules électriques et hybrides représentent 40 % des intentions d’achat d’ici fin 2023.  Depuis 2020, les voitures électriques ont connu une croissance fulgurante passant de 185 499 en 2020 à 459 212 en 2022.

Une nécessité d'étendre les infrastructures de recharge

Il est important d’accélérer le développement des infrastructures de recharge, car le secteur de l’automobile s’est fixé de multiplier par cinq les ventes de véhicules d’ici fin 2024. Il faut donc faire face à cette croissance rapide du marché.

Quels sont les défis technologiques ?

Améliorer la vitesse de recharge

La vitesse de recharge est un des premiers arguments de vente pour un acheteur de véhicule électrique. Les constructeurs comme Volkswagen ou Hyundai l’ont bien compris et travaillent sans relâche pour optimiser les temps de recharge. Certains véhicules électriques comme la Renault Megane e-Tech peuvent aujourd’hui se recharger en moins de 30 minutes.

Intégrer des nouvelles technologies

La recharge sans fil fait partie des nouvelles technologies à prévoir pour 2024 et dans les années à venir. Peu d’informations sont disponibles à ce jour, mais cette innovation promet d’améliorer l’expérience utilisateur et l’accessibilité.

 

À lire aussi → La recharge rapide par induction pour voitures électriques

Qu’en est-il des enjeux écologiques et énergétiques ?

Nécessité d'une énergie propre pour les bornes de recharge

L’année 2024 marque un tournant pour le géant de l’énergie en France, la Commission de Régulation de l’Énergie. Elle est sur le point de révolutionner la donne, avec un intérêt particulier sur le renouvellement des sources d’énergie écoresponsables, notamment pour les points de recharge électriques. Leur nouvelle stratégie est de proposer une série d’incitations financières dans le but de diminuer les tarifs de l’énergie verte pour la rendre plus accessible et ultra-compétitive. 

Elles sont composées de deux mécanismes financiers, une dédiée aux énergies renouvelables électriques avec deux méthodes pour la soutenir :

 

  • le guichet ouvert : permettant à toute installation éligible de recevoir une aide financière,

 

  • les procédures de mise en concurrence : permettant aux gagnants d’un appel d’offres de recevoir un soutien financier. 


Le deuxième mécanisme est lié au soutien du gaz renouvelable et concerne les installations de méthanisation et de stockage de déchets non dangereux peuvent bénéficier d’un contrat d’achat de quinze ans.

Gestion de la demande énergétique

La Commission de Régulation de l’Énergie a instauré en 2010 un programme pour développer les smart grids (réseaux d’énergies intelligents) dans lequel, elle promet de multiplier les actions pour une utilisation d’énergie plus intelligente. Elle a aussi pour ambition de développer l’adoption d’énergies renouvelables. Son rôle est donc fondamental dans l’incitation d’une consommation plus réfléchie. 2024 s’annonce donc comme une année charnière pour le solaire dans le monde de l’énergie verte.

Ces défis, c’est le cœur de l’année qui vient, clé pour un futur plus vert et des déplacements plus propres. Il s’agit là d’un projet ambitieux qui va ouvrir des portes énormes pour la France, que ce soit en matière de voitures électriques ou de changement dans notre façon de consommer l’énergie.

Des solutions et des initiatives prometteuses

Quelles sont les politiques publiques prévues ?

Plans gouvernementaux et incitations pour développer les infrastructures

Avec le projet France Relance en toile de fond, le gouvernement a mis sur la table une belle enveloppe de 100 millions d’euros. Le but ? Transformer chaque aire de repos sur les autoroutes en un lieu de recharge express pour les voitures électriques, et ça, avant la fin de l’année 2024. C’est l’objectif principal du plan d’action pour le développement des infrastructures de recharge sur les routes très fréquentées. Cela permettra de rendre les voyages en voiture électrique plus agréables et simples, même concernant les trajets de longues distances. Finalement, tout le monde pourra voyager plus simplement dans toute la France en enlevant l’inquiétude liée à la batterie grâce à des bornes de recharge plus accessibles.

Exemples de réglementations ou de subventions

Suite à la publication du décret n° 2021-153 du 12 février 2021, il est devenu impératif pour chaque aire de service sur les autoroutes sous concession d’être munie de dispositifs de recharge pour les voitures électriques. Chacune de ces installations doit offrir a minima quatre emplacements de recharge rapide. En termes de financement, ces stations peuvent prétendre à l’aide ADVENIR variant de 10 % à 40 % des frais d’installation, dépendamment de la nature de la station. De surcroît, ces subventions peuvent être cumulées avec des fonds dédiés au raccordement de ces équipements au réseau électrique.

Des entreprises qui innovent

Projets d'innovation de la part des fabricants de bornes et des fournisseurs d'énergie

Le domaine des stations de recharge électrique suscite un engouement financier notable, même en l’absence de bénéfices rapides. Prenons pour illustration, Driveco a réussi à réunir 250 millions d’euros, Electra a collecté 160 millions d’euros, et NW Storm a amassé 300 millions d’euros. Ces montants considérables reflètent l’attrait grandissant pour le secteur des infrastructures de recharge électrique.

Les partenariats entre entreprises et gouvernements

La DGE (Direction générale des Entreprises) a récemment publié un écrit pour encadrer le marché des IRVE. Ce guide permet d’accompagner les aménageurs publics et privés en les informant des bonnes pratiques pour sécuriser leurs investissements et leur permettre de fournir une infrastructure de recharge de qualité aux usagers. Le guide met également en avant l’importance d’emprunter une filière française et européenne pour produire les bornes de recharge.

 

Toutes ces initiatives entre acteurs publics et privés démontrent l’objectif commun d’apporter une solution durable aux besoins et aux défis de demain concernant les infrastructures de recharge pour une mobilité plus écologique.

 

À lire aussi →  Quels sont les détails de la prime ADVENIR ?

Quelles sont les perspectives futures et leur impact potentiel sur les infrastructures de recharge ?

L’intelligence artificielle dans les véhicules connectés

Cette innovation permet à la fois une meilleure gestion des groupes de voitures électriques, mais aussi de les rendre plus économes en énergie. À long terme, l’intelligence artificielle permettra d’utiliser et d’installer plus efficacement les stations de recharge.

 

À lire aussi → Quel avenir pour l’intelligence artificielle dans l’automobile propre ?

Transition vers les énergies renouvelables

La croissance de l’utilisation des énergies renouvelables dans le réseau électrique est devenue monnaie courante ces dernières années, surtout avec l’apparition de véhicules électriques intelligents, comme le modèle V2G. Cette tendance vers un avenir plus propre aura également des besoins plus importants de stations de recharges s’ajustant à ces nouvelles formes d’énergie.

Évolution des batteries et des technologies associées

L’amélioration de la performance des batteries solides va permettre d’améliorer la durée de vie des véhicules électriques tout en optimisant leur durée de chargement. Évidemment, cette avancée nécessitera des besoins conséquents en matière d’infrastructures de recharge.

 

À lire aussi → Les 10 innovations qui promettent de révolutionner la voiture électrique

L'importance de l'adaptabilité et de la planification à long terme

La popularité grandissante des voitures électriques nécessitera d’ici à 2025 environ entre 1 500 000 à 2 millions afin de pouvoir toutes les accueillir. En 2030, ce chiffre s’élèvera à près de 3 millions. Plusieurs actions sont importantes : 

 

  • mettre en place un plan précis pour répondre aux besoins futurs,
  • veiller aux technologies émergentes (recharge sans fil, unification du réseau public),
  • intégrer des énergies renouvelables.

 

Conclusion

Pour faire face à cette tendance des voitures électriques, la France doit donc développer une solide infrastructure de recharge afin qu’elle soit le plus accessible possible. Cela sera possible grâce au travail entre le gouvernement et les entreprises privées pour permettre un transport durable et efficace pour l’avenir où les véhicules électriques seront plus courants.

Adrien-Maxime MENSAH
Adrien-Maxime MENSAH

Croire en l'électrification des véhicules, c'est déjà avoir fait la moitié du chemin vers sa transition écologique, pour cela je vous propose du contenu sur l'environnement de l'électrique.

Tags :

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Découvrez notre newsletter

Avec Beev

Passez à la

ou installez votre

Pour les particuliers et les entreprises

Bonus de 4 000 €

Tesla Model 3 Highland Propulsion face

Profitez d’un bonus de 4 000 € pour l’achat d’une Model 3 Propulsion.

Offre valable du 23 février au 17 mars 2024, dans la limite des stocks disponibles et
sous condition de livraison avant le 30 mars 2024.

Nos experts sont à votre écoute pour vous faire bénéficier de ce bonus !